Cecilia Berder, France, Ibtihaj Muhammad, Etats-Unis
La sabreuse française Cecilia Berder (à d.) attaque l'Américaine Ibtihaj Muhammad en finale du sabre par équipe | VASILY MAXIMOV / AFP

Mondiaux: les sabreuses françaises se contentent de l'argent

Publié le , modifié le

Les sabreuses françaises Cécilia Berder, Saoussen Boudiaf, Charlotte Lembach et Manon Brunet sont vice-championnes du monde par équipe. A Kazan, les Françaises n'ont pu faire tomber les Américaines en finale (45-39). Il s'agit de la quatrième médaille pour la délégation tricolore dans ces Championnats du monde.

Jamais deux sans trois, l'adage n'a pas fonctionné pour les sabreuses françaises. Tombeuses des équipes russes et italiennes, deux références présentes dans le dernier carré des deux derniers championnats du monde, Cécilia Berder, Saoussen Boudiaf, Charlotte Lembach et Manon Brunet ne sont pas parvenues à rééditer l'exploit face aux Etats-Unis, autre gros bras du circuit. Les filles de Jean-Philippe Daurelle avaient pourtant le bon coup de poignet en début d'affrontement puisqu'elles menaient 20 touches à 15.

Zagunis condamne les Bleues

C'était compter sans le réveil brutal de la double championne olympique individuelle de la discipline Mariel Zagunis (2004 et 2008). Sevrée de titre mondial depuis 2010, la sabreuse de 29 ans a remis son équipe sur les bons rails. Ses coéquipières se sont mises au diapason pour creuser l'écart et repousser les Bleues à six touches. Médaillé de bronze lors des trois derniers championnats du monde, le quatuor américain ne laissait pas l'opportunité de retrouver un trône qu'il n'avait plus occupé depuis 2005. Comme un symbole, Zagunis concluait par un assaut gagnant sur Cécilia Berder. 

Quatre filles pleines d'avenir

Malgré la défaite, la Quimpéroise et ses trois partenaires sortent la tête haute de ces Mondiaux de Kazan. Tête de série numéro 8, elles ont écarté les Russes (N. 1) et les Italiennes (N. 4) pour se frayer un chemin en finale et confirmer leur statut de vice-championnes d'Europe obtenu l'an dernier à Strasbourg. D'autant plus prometteur que Charlotte Lembach, 25 ans, fait figure d'ancienne dans cette équipe où la benjamine Manon Brunet affiche 18 ans sur la carte d'identité. Argentées en 2009, bronzées en 2010, les sabreuses françaises couraient depuis quatre ans après un nouveau podium mondial. Avec un quatuor aussi prometteur, ils devraient désormais s'enchaîner. Seule rescapée de la précédente période dorée, Cécilia Berder, 24 ans, y veillera. Après le titre de Robeiri en individuel à l'épée, l'équipe de France poursuit sa belle moisson de médailles en Russie. 

Jerome Carrere