Jérémy Cadot face à Eduard Grigoryev au Fleuret
Jérémy Cadot face à Eduard Grigoryev au Fleuret | FERENC ISZA - AFP

Mondiaux d'escrime: Carton plein pour les Français

Publié le , modifié le

L'équipe de France d'escrime a parfaitement abordée mardi la deuxième journée des qualifications des championnats du monde d'escrime à Budapest, réalisant un carton plein, autant en sabre chez les dames, qu'en fleuret chez les messieurs. A l'issue des deux journées de qualification, la France ne compte donc que deux éliminations en épée féminine (Auriane Mallo et Marie-Florence Candassamy), arme qui a connu un changement brutal de génération, avec une moyenne d'âge passée de 36 ans pour les JO de Londres en 2012, à 21 ans cette année.

"C'est notre petite contrariété, on aurait bien sûr aimé que tous le monde se qualifie. Auriane Mallo aura manqué un peu d'expérience alors que  Marie-Florence Candassamy n'y a peut-être pas assez cru", a expliqué Christian  Peeters, le Directeur technique national. Il y aura donc 22 représentants tricolores pour les tableaux finaux en individuel, qui commencent mercredi par le fleuret féminin et le sabre masculin. Mardi, les sabreuses ont parfaitement rempli leur part du travail, en se qualifiant toutes les quatre pour les 32e de finale, sans passer par un tour de barrage à élimination directe. Charlotte Lembach, Cécilia Berder et Saoussen Boudiaf ont concédé une défaite pour cinq victoires.

Le parcours a été un peu plus chaotique pour  Béline Boulay, qui s'est inclinée à deux reprises, contre quatre victoires. Vendredi pour les 32e de finale, elle sera opposée à sa compatriote Charlotte Lembach, assurant la place d'au moins une Française en 16e de finale. Pour Saoussen Boudiaf, le tableau final s'annonce relevé. Si la sabreuse d'Orléans passait les 32e de finale contre la Mexicaine Ursula Gonzales, elle pourrait retrouver dès les 16e de finale l'Américaine Mariel Zagunis, N.2  mondiale, double championne olympique en individuel (2004 et 2008) et double championne du monde en individuel (2009 et 2010). En fleuret masculin, seul Erwann Le Pechoux a évité l'écueil d'un barrage, remportant les six assauts de sa poule. Julien Mertine a éprouvé quelques difficultés pour s'imposer contre le Canadien Etienne Lalonde Turbide (15-12)  alors que Cadot et Marcilloux ont maîtrisé leur sujet en match à élimination  directe.

Les quatre épéistes français Ulrich Robeiri, Alexandre Balszyck, Daniel Jérent et Ivan, Trevejo, tous classés dans les 16 premiers mondiaux, avaient déjà validé leur ticket pour les 32e de finale prévus jeudi.

AFP