escrime casque au sol 112010
escrime casque au sol 112010 | AFP-LANGLOIS

L'escrime tricolore toujours au tapis à Catane

Publié le , modifié le

Les quatre épéistes français ont été éliminés avant de pouvoir postuler aux médailles lors de l'épreuve individuelle des Championnats du monde, à Catane. Principale déception: l'élimination de Gauthier Grumier, N.1 mondial et vice-champion du monde 2010, en 16e de finale contre le Kazakh Alinmzhakov (15-14). Jean-Michel Lucenay, Ronan Gustin et Yannick Borel ont subi le même sort, comme Marion Stoltz, dernière engagée en sabre et éliminée en 8e de finale.

Jean-Michel Lucenay et Yannick Borel ont été battus en 8e de finale, face respectivement au Suisse Fabian Kauter (14-15) et au Sud-Coréen Park Young Doo (7-15). La déception majeure est survenue en 16e de finale avec l'élimination de Gauthier Grumier, numéro un mondial et vice-champion du monde 2010 à Paris où Lucenay avait conquis le bronze. Sans solution, Grumier a "calé" (15-14) contre le Kazakh Elmir Alimzhanov, qui a basé sa stratégie sur les doubles.

"Je me suis retrouvé face à un adversaire qui fait qu'on ne sent pas les choses. Ni moi ni l'entraîneur Jérôme Roussat n'avons trouvé la solution. Je suis fâché car j'étais dans la meilleure forme de ma vie", a indiqué le triple champion du monde par équipes. Au même stade de la compétition, Ronan Gustin avait été éliminé par le Vénézuélien Ruben Limardo 15 touches à 9.

Pour enfin décrocher une médaille dans ces Mondiaux, la France comptait dans cette journée sur la sabreuse Marion Stoltz. Victorieuse de l'Espagnole Sandra Marcos (15-5), la Dijonnaise a dû s'incliner, comme ses compatriotes, face à la Russe Julia Gavrilova (15-9), en 8e de finale de la compétition. La benjamine (21 ans) de l'équipe n'apportera donc pas de première médaille à la France. En 8e de finale, l'Italienne Gioia Marzocca a mis fin au parcours de Léonore Perrus (15-12), alors que Carole Vergne avait conclu la compétition d'entrée, battue en 32e de finale par l'Ukrainienne Olga Zhovnir (13-15).

Velikaia et Pizzo sacrés

La Russe Sophia Velikaia a remporté la médaille d'or du sabre, en battant la tenante du titre américaine Mariel Zagunis 15 touches à 14. Elle a ainsi interrompu la domination de la sabreuse de l'Oregon, double championne olympique (2004/2008) et deux fois championne du monde en individuels (2009/2010). Dominée pendant les deux-tiers du match (4-9, 5-12), Velikaia a été recadrée par l'entraîneur français Christian Bauer, désormais responsable du sabre russe (messieurs et dames). Après avoir égalisé à 13-13 Velikaia a pris l'avantage (14-13) que Zagunis a aussitôt annulé (14-14). Puis, la Russe a porté l'estocade sur une attaque directe.

L'Italien Paolo Pizzo, 28 ans, est devenu champion du monde à l'épée, en battant en finale le Néerlandais Bas Verwijlen par 15 touches à 13. Mené rapidement 4-0, le Catanais a ensuite trouvé la solution face au grand (1,90 m) Batave, également inattendu à ce niveau. N.13 mondial, Pizzo était particulièrement motivé au Palais de la glace, étant né à Catane. Affilié au club de l'armée de l'air, il s'entraîne à Rome sous les ordres du maître russe Oleg Pouzanov. Jusqu'à ce sacre à domicile, le Catanais n'avait à son palmarès individuel qu'une 2e place aux Universiades de Belgrade en 2009.