Les épéistes français champions du monde 2011
Les épéistes français champions du monde 2011 | GIUSEPPE CACACE / AFP

Les épéistes français en or

Publié le , modifié le

La France a conservé son titre de l'épée messieurs par équipes aux Championnats du monde d'escrime, en battant en finale la Hongrie 45 touches à 37, samedi soir à Catane. En épée masculine, la France est invaincue en grande compétition (JO et Mondiaux) depuis les jeux Olympiques 2004 à Athènes, soit huit médailles d'or de rang avec le succès en Sicile. Les sabreuses, elles, n'ont terminé qu'à une décevante 9e place.

Pour réaliser cette série historique, les Tricolores avaient auparavantbattu Suédois (45-15), Estoniens (45-32), Allemands (45-41) etSud-Coréens (45-31). Cet or a fait du bien à l'équipe de France, qui ne comptait jusqu'alors à Catane que le bronze du fleurettiste Victor Sintès. Et il faut dire que les épéistes restent la valeur sûre de l'escrime tricolore.  Les tireurs changent, les entraîneurs passent mais c'est toujours et encore la France qui l'emporte

Décevant dans l'épreuve individuelle, Gauthier Grumier a été le grand architecte de cette victoire. Grumier a remporté 14 de ses 15 assauts de la journée. Une copie impeccable rendue par le vice-champion du monde individuels 2010, ex-numéro 1 mondial. Eliminé en 16e de finale de l'épreuve individuelle, mercredi, le Neversois a prouvé qu'il était "le vrai champion du monde, mais par équipes".

"En trois jours, on a inversé la tendance. Patrice Menon (le directeur des équipes de France) nous a mis au défi de remporter dix titres. Même si l'arme (par équipes, ndlr) n'est pas au programme des Jeux l'an prochain, on aura quand même un Championnat du monde (en avril 2012, à Kiev)", a rappelé Grumier, vice-champion du monde 2010 à Paris en individuel. "C'est une culture de la gagne", a estimé Jean-Michel Lucenay, le lien entre les différentes générations, à son 4e titre mondial (2002/2009/2010/2011).