Flessel Laura 072010
Laura Flessel | AFP-DILKOFF

Flessel se pare de bronze

Publié le , modifié le

A 38 ans, Laura Flessel-Colovic a remporté la médaille de bronze à l'épée dimanche aux Championnats d'Europe d'escrime à Leipzig. Déjà l'an passé, la championne olympique 1996 était repartie de l'Euro avec le même métal.

En demi-finale, "la Guêpe" s'est inclinée face à la Polonaise Magdalena Piekarska 13 touches à 12 à la mort subite. Cette épreuve a finalement été remportée par l'Allemande Imke Duplitzer qui a battu en finale Piekarska 15 touches à 10. Flessel monte pour la troisième fois sur le podium européen, trois ans après avoir conquis le titre. Il s'agit de la deuxième médaille de la délégation française, après celle de bronze obtenue la veille par Boladé Apithy, au sabre. Lors de cette deuxième journée, Erwann Le Pechoux s'est arrêté en quarts de finale du fleuret messieurs.

En fleuret, pas de surprise, avec le succès de l'Italien Andrea Baldini, son troisième titre européen, son deuxième consécutif, neuf mois après avoir  conquis l'or mondial. L'an dernier, il avait raflé quatre médailles d'or (européennes et  mondiales, individuelles et par équipes) avec la fureur de prouver au monde  entier que le contrôle positif à un diurétique qui l'avait privé des jeux  Olympiques de Pékin n'était qu'une terrible machination d'un de ses  coéquipiers. "Ce chapitre là est presque fini dans ma tête. Ce Championnat d'Europe, je  l'ai fait avec la simple envie d'une victoire, pour évincer une saison en Coupe  du monde un peu moins bonne", a souligné le tireur de 24 ans.

Flessel: "J'ai encore une marge de progression"
Q: L'an dernier, vous aviez pris la médaille de bronze et du plaisir pendant  les combats. Etait-ce aussi le cas aujourd'hui ?
R: "Sur les changements tactiques, c'était bien. Mais j'aurais pu prétendre  à plus. Quand on va dans une compétition on signe des contrats, même si ce ne  sont que des contrats moraux. On a des objectifs mais on a 99% de chances de  revenir sans médaille puisque l'escrime est avant tout une puissance européenne.  Dès samedi, c'était très serré. Des têtes de série sont tombées. Dès le premier  match, c'était la bérézina, parce qu'il n'y a plus de petit match. J'accepte la  médaille, mais j'aurais pu aller en finale. Mon objectif était de finir  quatrième au classement mondial, je suis cinquième. Et je reste troisième au  classement européen. J'avais un tableau très difficile toute la journée. Je  savourerai plus tard mais il y a quand même une pointe de tristesse."

Q: Dans la perspective des Mondiaux à Paris en novembre, comment jugez-vous  cette médaille ?
R: "Je vais vite l'oublier et juste gagner en confiance sur mon jeu à la  poignée cross, car je suis avant tout une tireuse de poignée droite. Mais depuis  un an, je teste aussi la poignée cross. Mon jeu commence à être complet, ce qui  peut n'être que de bon augure pour les Championnats du monde. Dans deux jours,  on a encore l'épreuve par équipe. On peut faire des essais sur le circuit de  Coupe du monde, mais quand on rentre en piste en Championnat, on n'a pas le  droit de faire des essais. Selon l'arme que je prends, la distance change, le  jeu change. Là, j'étais tout de suite opérationnelle, il n'y a pas eu de  décalage, de flottement au niveau de l'action. J'ai encore une marge de  progression."

Q: Comment imaginez-vous ces Mondiaux sous la verrière du Grand Palais ?
R: "Aujourd'hui, je ne me donne pas le droit de les imaginer. On approche,  mais on a encore une échéance, l'épreuve par équipes (mercredi). Si je me réfère  à Nîmes (en 2001), c'étaient des Championnats du monde magnifiques dans les  arènes. Nous, on nous demande d'être opérationnels pour bien représenter la  France. On aura le drapeau qui flotte au-dessus de notre tête. Je pense qu'on  sera prêt. On voit... Les fleurettistes dames, Nicolas (Lopez) et Hajna  (Kiraly-Picot) ont manqué de peu la médaille. Cela fait du monde dans le top  8."

        Le classement de l'épée dames
        1. Imke Duplitzer (GER)
        2. Magdalena Piekarska (POL)
        3. Laura Flessel-Colovic (FRA)
         . Noam Mills (ISR)
        5. Hajna Kiraly-Picot (FRA)
        6. Tiffany Geroudet (SUI)
        7. Francesca Quondamcarlo (ITA)
        8. Yana Shemyakina (RUS)
       ...
       24. Maureen Nisima (FRA)
       46. Nathalie Alibert (FRA)
      
       Finale:
       Imke Duplitzer (GER) bat Magdalena Piekarska (POL) 15 à 10
      
       Demi-finales:
       Imke Duplitzer (GER) bat Noam Mills (ISR) 15 à 8
       Magdalena Piekarska (POL) bat Laura Flessel-Colovic (FRA) 13 à 12
      
       Quarts de finale:
       Noam Mills (ISR) bat Francesca Quondamcarlo (ITA) 15 à 8
       Imke Duplitzer (GER) bat Yana Shemyakina (RUS) 15 à 13
       Magdalena Piekarska (POL) bat Hajna Kiraly-Picot (FRA) 15 à 8
       Laura Flessel-Colovic (FRA) bat Tiffany Geroudet (SUI) 15 à 14
      
       Les autres Françaises:
       Maureen Nisima (FRA) battue en 16e de finale par Sophie Hamon (SUI) 15 à 8
       Nathalie Alibert (FRA) battue en 32e de finale par Britta Heidemann (GER) 15  à 4

Romain Bonte