Cécilia Berder
La sabreuse française Cécilia Berder | SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY

Déceptions pour le sabre français

Publié le , modifié le

L'équipe de France masculine de sabre a échoué au pied du podium vendredi aux Championnats du monde d'escrime à Moscou, en s'inclinant 45 touches à 30 dans le match pour la médaille de bronze contre l'Allemagne, championne du monde en titre. de leur côté, les féminines n'ont pu faire mieux qu'une 6e place, après une défaite contre l'Italie en match de classement.

Alors que l'on attendait surtout les filles dans le sabre par équipes, ce sont les garçons qui s'en sont le mieux sortis en atteignant les demi-finales de championnats du monde pour la première fois depuis 2007. Cette arme était sur le déclin depuis le titre olympique remportée à Pékin en 2008, dont le point le plus bas avait été atteint lors de la non-qualification de l'arme pour les épreuves par équipes des Jeux de Londres  en 2012. 

Déception pour les filles

L'équipe de France féminine de sabre, vice-championne du monde et d'Europe et d'Europe en titre, n'a pris que la 6e place. Ce résultat constitue un premier accroc dans la course à la qualification  pour les jeux Olympiques pour cette équipe habituée aux podiums depuis un an et  demi.

Arrivées en Russie avec la médaille d'argent décrochée l'an passé, les Françaises avaient également pris deux fois l'argent aux Championnats d'Europe en 2013 à Strasbourg et à Montreux (Suisse) cette année.Elles avaient pour ambition de remonter sur le podium et de mettre la qualification pour les JO-2016 sur orbite, après une victoire dans la première épreuve qualificative en mai. Vendredi, elles ont vu leur rêve de médaille s'envoler en fin de matinée en quarts de finale contre la Pologne, rencontre perdue 45 touches à 44. Menées une grande partie de la rencontre, Charlotte Lembach, Cécilia  Berder, Saoussen Boudiaf et Manon Brunet ont réussi à reprendre les devants avant le dernier relais (40-39) grâce à sa vice-championne du monde Berder. Lembach s'est finalement inclinée sur la touche décisive contre Bogna Jozwiak.

Elles se sont remobilisées pour le tour de repêchage contre la Corée du Sud gagné 45-43, mais ont manqué de fraîcheur physique pour battre l'Italie. La Pologne a pris la 4e place et les points pris par les Françaises leur permettent de limiter la casse par rapport aux concurrentes directes. Mais les Bleues ne pourront pas se permettre de lever le pied sur les quatre épreuves de Coupe du monde encore qualificatives pour Rio, ce qui aurait été possible avec un podium à Moscou.

Les épéistes qualifiés

Après deux premières journées ponctuées par deux médailles d'argent avec Berder au sabre et Gauthier Grumier à l'épée, les Français abattront samedi  leur plus belle carte pour aller chercher un titre, avec les épéistes. Les deux équipes, masculine et féminine, se sont qualifiées vendredi pour  les quarts de finale, stade de la compétition où elles affronteront l'Italie,  en position de favori pour les messieurs qui iront chercher l'or, et en outsiders pour les dames.

Christian Grégoire