Escrime Mondial 2010 Grand Palais Flessel Laura
La déception pour Laura Flessel | AFP - LOIC VENANCE

Un coup d'épée dans l'eau

Publié le , modifié le

Alors qu'elles pouvaient sans doute espérer une médaille, les Françaises ont été battues par les Roumaines (45-40) en quarts de finale de l'épreuve d'épée dames par équipes aux Mondiaux d'escrime, au Grand Palais à Paris. En match de classement, la championne du monde 2010 Maureen Nisima, Laura Flessel, Hajna Kiraly-Picot et Nathalie Alibert ont dominé la Pologne 45-41, puis la Russie 45-44, pour prendre la 5e place et surtout terminer sur une bonne note.

La déception est immense au Grand Palais. Les Françaises, faisant partie des favorites pour le titre mondial sont tombées. Dispensées du premier tour, elles ont déjà connu une première alerte dès leur entrée en lice contre les Suissesses, Laura Flessel sauvant la face à la mort subite (32-31).

Mais le parcours s'est arrêté au tour suivant. En quarts de finale, les Tricolores n'ont rien pu faire contre les Roumaines, s'inclinant 45-40. Avec trois points d'avance après le quatrième relais, la France semblait tenir son match, mais la jeune Nathalie Alibert est passée à côté de son duel, et la Roumanie s'est alors retrouvée avec cinq longueurs d'avance (25-20), un écart que n'ont jamais pu combler les Françaises.

"J'assume ma responsabilité lors du match contre la Suisse, parce que je n'étais vraiment pas bien. C'est pour cela qu'on a fait rentrer Nathalie (Alibert) contre la Roumanie, ce qui était une bonne décision", a expliqué Hajna Kyraly-Picot. "C'est super dur. Je suis très déçue. Aux Championnats d'Europe, nous avions battu la Roumanie pour la médaille de bronze. C'était un beau match et ici, il n'y a même pas eu de match à la fin", a-t-elle estimé.

Alibert accuse le coup
Très affectée par cette élimination, Nathalie Alibert avait encore du mal à digérer sa contre-performance. Seule épéistes française à ne pas avoir réussi les qualifications lundi dernier en individuel, a eu du mal à tenir la cadence. "J'ai essayé de gérer au mieux mais, après... Je n'y arrivais pas", a sobrement déclaré la jeune Alibert qui avait du mal à trouver les mots justes tant la déception l'envahissait.

En match de classement, les épéistes ont toutefois sauvé l'honneur en dominant la Pologne 45-41, et disputeront donc un match pour la 5e place face à la Russie, tombeuse de l'Estonie (45-36). Après des débuts hésitants, Laura Flessel a remis en selle l'équipe avec deux relais impériaux, dont un à 11-3, qui a remotivé à la fois son équipe et le public parisien, scandant des "Laura, Laura" bien mérités. Face à la Russie, les filles n'ont rien lâché. Pourtant menées de cinq points dans le dernier relais, les Françaises ont renversé la tendance pour s'imposer sur le fil (45-44). Les Tricolores s'adjugent ainsi une cinquième place qui laissera sans doute quelques regrets.

Depuis le début de la compétition, l'équipe de France valides qui avait pour objectif de remporter entre quatre et six médailles, ne compte que quatre médailles, avec l'or à l'épée avec Maureen Nisima, l'argent à l'épée avec Gauthier Grumier, le bronze à l'épée avec Jean-Michel Lucenay et le bronze par équipes avec les sabreuses. Il reste encore un espoir de médaille samedi, avec l'épreuve masculine par équipes à l'épée, où la France défendra son titre.

Romain Bonte

Championnats du Monde d'Escrime