Escrime Mondial 2010 Grand Palais Nisima Maureen portrait
Le sourire de Maureen Nisima | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Nisima: "Je récolte enfin les fruits de mon travail"

Publié le , modifié le

La Française Maureen Nisima, sacrée championne du monde à l'épée lundi au Grand Palais à Paris, a expliqué qu'une fois entrée dans la compétition, "rien ne pouvait" la "perturber" sur le chemin d'un titre récompensant des années de déboires. C'est enfin la consécration pour la Martiniquaise !

Quel souvenir garderez-vous de votre parcours ?
"Les images que j'ai gravées dans ma tête aujourd'hui... ce n'est même pas descriptible! Je vais mettre un petit moment avant de pouvoir les raconter vraiment parce que ça m'a retourné le ventre toute la journée."

Vous avez connu des déboires pendant votre carrière. C'est une revanche pour vous ?

"Les galères, les doutes, les blessures, tout mon parcours, c'est ce qui a fait ce titre aujourd'hui. J'ai traversé des moments très très difficiles mais c'est parce que c'est la galère que je m'accroche. Si cela avait été trop facile, cela ne m'aurait peut-être pas plu. Je récolte enfin les fruits de mon travail."

Disputer ces Mondiaux à Paris a-t-il été difficile pour vous ?

"Je n'ai pas eu peur aujourd'hui. Je me suis sentie à l'aise. Avant la compétition, j'avais peur d'être happée par l'endroit et le contexte de ces Mondiaux. Ce matin, cela m'a mis dans le bain tout de suite de tirer sur une des pistes principales. Et une fois que c'était parti... Moi j'étais là pour casser des bouches! Le Grand Palais, c'était le plus parce que ça m'a porté. J'avais mon objectif en tête et rien ne pouvait me perturber."

Après l'or en individuel, la perspective d'une médaille par équipes doit vous plaire.
"C'est motivant parce que moi, j'adore l'épreuve par équipes. Je me sens encore plus galvanisée par la rage des autres. L'objectif de la compétition par équipes, je ne veux pas perdre ça de vue. On le mérite. On a déjà été championnes du monde, on a eu des petits incidents de parcours et maintenant il faut repartir chercher ce qui nous appartenais. Et je pense que mes camarades ont à coeur de montrer de quel bois elles se chauffent. Moi, je veux que l'on reparte toutes avec une médaille."

Qu'est ce que cette médaille va changer dans votre vie ?
"Je n'en sais rien pour l'instant. Peut-être que je trouverai plus facilement un boulot, peut-être que l'on me prendra un peu plus au sérieux d'avoir fait une médaille ici. Peut-être que les gens me verront autrement. J'avais déjà fait 2e (2003) et 3e (2007) aux Mondiaux et aujourd'hui j'ai montré que je pouvais gagner!"

Gilles Gaillard

Championnats du Monde d'Escrime