handisport escrime joie 112010
handisport escrime joie 112010 | DR

Mention spéciale au handisport

Publié le , modifié le

Ces Championnats du monde d'escrime ont eu le mérite de mettre en valeur (pas assez sans doute) les exploits des athlètes handisport. Les organisateurs ont eu la bonne idée de mélanger les compétitions valides et handisport dans un même événement, ce qui était déjà une première victoire pour les handis. Mais surtout, les nombreuses déceptions du côté des valides, ont permis de braquer davantage les projecteurs sur les performances du handisport français.

Trois médailles d'or, une d'argent et sept de bronze. Avec onze breloques, le bilan du handisport français est plutôt satisfaisant, surtout si on le compare à celui des valides. Et ces Mondiaux se sont conclu jeudi de la plus belle des manières avec la médaille d'or de l'équipe de France handisport d'épée hommes composée de David Maillard, Romain Noble, Marc-André Cratère et Robert Citerne. Ces derniers ont répondu avec la manière aux attentes suscitées par leurs performances, tout comme les sabreurs, également sacrés et aussi considérés comme favoris de leur arme. Champion paralympique à Pékin, Laurent François a lui aussi répondu présent pour ce grand rendez-vous du Grand Palais, et ce, malgré une pause d'un an. Présent en handisport depuis seulement deux ans, Romain Noble a quant à lui pris du galon et fait désormais partie des incontournables de cette équipe de France.

Pour Pascal Godet, directeur sportif de l'équipe de France d'escrime handisport, ces Mondiaux représentent une belle réussite. Lui qui tablait sur huit à dix médailles a sûrement apprécié cette 11e récompense. "On a un bonus !", a lâché Pascal Godet. "Cela restera un grand souvenir parce que c'est Paris, le Grand Palais et les résultats... Avant, il y avait aussi des résultats, mais pas avec une confrontation aussi forte", a-t-il indiqué. Il a particulièrement apprécié la médaille de bronze des fleurettistes. "Il y avait une petite fenêtre et ils sont passés. C'est dû à beaucoup de travail personnel et avec le staff. Cette équipe c'est aussi un collectif plus homogène que par le passé", a déclaré le directeur sportif.

La médaille d'argent obtenue par Alim Latrèche peut laisser quelques regrets, lui qui n'est pas passé loin du titre, de même que les performances du capitaine Robert Citerne, qui n'aura pas décroché de breloque. Mais la plus grande ombre au tableau, reste l'équipe féminine, repartie bredouille de ces Mondiaux. Mais cette équipe se trouve en phase de construction, et n'a donc pas à rougir de ses prestations. "Elles n'ont pas été ridicules mais parfois il y a des touches importantes à mettre et elles ne sont pas encore en mesure de le faire quand il le faut. Certaines ont été impressionnées par le contexte, le site, le niveau de la compétition", a expliqué Pascal Godet. Ces Mondiaux auront été une véritable réussite sportive, et peut-être permis au handisport de se faire une petite place dans l'intérêt des médias.

Romain Bonte

Championnats du Monde d'Escrime