Escrime Mondial 2010 Grand Palais Valentina Velazzi
L'Italienne Valentina Velazzi | AFP - Franck Fife

L'Italie et Vezzali toujours intraitables

Publié le , modifié le

Seulement en bronze, dimanche dernier, lors de l’épreuve individuelle, Valentina Vezzali, 35 ans, a obtenu mercredi un nouveau titre mondial avec l’équipe de fleuret italienne qui s'est imposée en finale 45-37 face à la Pologne. Avec trois titres olympiques consécutifs, quatre médailles d’or européennes et cinq sacres mondiaux, la Diva, comme on la surnomme, est considérée comme la plus grande escrimeuse de tous les temps. Retour sur une carrière hors norme.

La plus grande dame de l'escrime mondiale découvre l'escrime à l'âge de six ans. Sixième lors de ses premiers Mondiaux, elle remporte par la suite deux médailles d'argent à Athènes, en individuelle et par équipes. Vient alors sa première participation aux JO à Atlanta en 1996. Elle y remporte le titre olympique par équipes et l'argent en individuelle.

Une année plus tard, l’Italie confirme son titre olympique en obtenant une nouvelle médaille d'or. Sa première consécration à titre individuel a lieu en 1999. Elle confirme sa première place mondiale en remportant l'or aux JO de Sydney, titre qui est doublé avec le titre par équipes. Elle enlève deux nouveaux titres individuels sur le plan mondial en 2001 et 2003. Vient alors une nouvelle échéance olympique, avec Athènes en 2004 où elle confirme son titre olympique. En 2005, elle réussit l'exploit de remporter le titre mondial seulement quatre mois après avoir donné naissance à un petit garçon.

Les Mondiaux 2006 se déroulent… en Italie. Elle a la possibilité de rejoindre au sommet de l’histoire de son sport le Soviétique Romankov, seul escrimeur à détenir 5 médailles d'or mondiales individuelles. C'est une de ses compatriotes, Granbassi qui l'empêche de réaliser son rêve. Dans la foulée de cette déception, elle se fait opérer du ligament croisé du genou gauche. Bien que se considérant comme n'ayant pas totalement recouvré l'ensemble de ses possibilités, elle rejoint Saint-Petersbourg où se déroulent les Mondiaux 2007. Cette fois, elle réussit son pari et égale le Russe Stanislav Pozdniakov qui avait rejoint, quelques jours plus tôt, son compatriote Romankov au sommet du panthéon de l'escrime.

En 2008 à Pékin, elle remporte son troisième titre olympique en individuel. Ces deux dernières années, elle complète son palmarès avec deux titres européens supplémentaires... Gigantesque !

Gilles Gaillard

Championnats du Monde d'Escrime