Flessel Laura 072010
Laura Flessel | AFP-DILKOFF

L'épee à la loupe

Publié le , modifié le

L'EPEE par Eric Srecki, champion olympique à Barcelone en 1992.

. Règles: "C'est l'arme de duel. Toute la surface du corps est valable pour  une touche. Il n'y a pas de convention à respecter, pas de priorité donnée à  l'attaque. La seule vérité, c'est d'allumer la lampe pour marquer un point et si  les deux adversaires allument la lampe dans le même vingtième de seconde, chacun  marque un point. Contrairement au fleuret et au sabre, où l'attaque est une  évidence puisque ne pas attaquer est prendre un risque en laissant cette  initiative à l'adversaire, à l'épée l'attaque est une vraie prise de risque,  puisqu'on se découvre tout autant qu'on menace l'adversaire. Il faut prendre son  temps pour bien préparer, mesurer tous ces risques, ce qui fait que l'épée est  souvent cataloguée comme l'arme où l'attente est la plus longue".


. Qualités: "Pour être épéiste, il vaut mieux être grand, avoir les bras  longs et savoir être patient, avoir des qualités d'endurance et d'explosivité.  Car même si on attaque peu, au moment où on le fait, il faut le faire très vite  pour surprendre l'adversaire".

L'épée

0,77 kg
1,10 m
On peut toucher avec la pointe toutes les parties du corps

Epée dames:

Nathalie Alibert (Levallois)
Laura Flessel-Colovic (Paris LPR)
Hajnelka Kiraly-Picot (Paris LPR)
Maureen Nisimas (Levallois)

Epée messieurs:

Gauthier Grumier (Levallois)
Ulrich Robeiri (Levallois)
Jérôme Jeannet (Paris LPR)
Jean-Michel Lucenay (Paris LPR)

Championnats du Monde d'Escrime