épée handi france maillard 112010
Maillard à la lutte | DR

Le handisport français illumine le Grand Palais

Publié le , modifié le

Ces Championnats du monde n'ont pas réussi à tout le monde, loin de là, mais le handisport français a répondu présent à ce grand rendez-vous international. Après le sacre mondial de l'équipe de France à l'épée, en ce 11 novembre, la délégation du handisport tricolore a sûrement fait des envieux du côté des valides...

Si l'on savait cette équipe affûtée, le nombre de médailles obtenues reste une belle performance. Les exploits se sont multipliés avec encore ce jeudi, d'abord un succès presque inespéré en demi-finale, puis en finale. Les Français ont d'abord dominé en demi-finale la redoutable Chine (45-35) et ses deux champions paralympiques et son vice-champion. Et les épéistes ont rapidement pris les commandes des opérations avec un premier tour remporté 15-6 après un très performant troisième relais de David Maillard qui plaçait les Bleus dans une position idéale 9-1. Dans le tour suivant, Marc-André Cratère n'a pas démérité non plus et la France s'est retrouvée avec pas moins de 14 touches d'avance (20-6). Enfin, Romain Noble a assuré le coup sous les yeux du remplaçant Robert Citerne. Et c'est avec 10 touches d'avance que les Français ont terminé la rencontre.

En finale, les épéistes français ont fait preuve d'une même pugnacité pour venir à bout d'une équipe de Pologne théoriquement plus abordable que la Chine. Les Chinois ont d'ailleurs terminé troisièmes en battant l'Ukraine 45-37. Les premières touches étaient maîtrisées par Romain Noble qui donnait un avantage 5-1 à la France. Dans le relais suivant, Marc-André Cratère a en revanche peiné face à Dariusz Pender, puis David Maillard a redonné l'avantage aux Tricolores. Mais une fois encore, Cratère n'était visiblement pas dans un grand jour... Noble et Maillard ont de nouveau remis la France dans le droit de chemin, et pour son troisième passage, Cratère a finalement trouvé la juste mesure. Et dans le dernier duel, c'est Romain Noble qui a eu l'honneur de porter le coup de grâce face à Dariusz Pender.

Du côté des dames, les épéistes françaises Delphine Bernard, Cécile Demaude et Pauline d'Hautefeuille ont terminé à la 7e place de la compétition, après avoir battu la Biélorussie 39-36.

La veille, l'équipe de France avait décroché la médaille de bronze en fleuret par équipes, dominant la Pologne 45-40. La secrétaire d’Etat chargée de la famille et de la solidarité, Nadine Morano, avait lors de sa visite au Grand Palais estimé que la médiatisation du handisport n'était pas à la hauteur des exploits. "Lorsque j’ai entendu dans les médias en début de semaine que les escrimeurs français n’avaient pas de médaille, j’ai été profondément choquée", a-t-elle déclaré. "La société française a besoin de bouger, les médias ont besoin de s’impliquer.  Nous devons soutenir nos sportifs handi. Au final, il n’y a qu’une seule équipe de France avec handis et valides. La diffusion des résultats doit se faire en même temps cela permettrait d’avoir un regard nouveau sur les handicapés", avait ajouté la secrétaire d'Etat.

Romain Bonte

Championnats du Monde d'Escrime