finale fleuret italie chine 112010
La finale du fleuret entre l'Italie et la Chine | DR

Le fleuret chinois en or

Publié le , modifié le

En finale, la Chine a dominé l'Italie 45-43 en ne prenant l'ascendant qu'à deux points de la fin de l'affrontement. Les Italiens ont eu beau porter réclamation en raison d'un carton jaune litigieux, les fleurettistes chinois ont bien été sacrés champions du monde. Dans le match pour la troisième place, les fleurettistes japonais sont venus à bout de leurs homologues russes 45-42.

En finale, l'Italie et la Chine -les deux meilleures nations actuelles dans cette arme- se retrouvaient en toute logique. Dans le premier affrontement, les Italiens prenaient les commandes 5-1 grâce à Valerio Vaspromonte, opposé à Lei Sheng. Les deux nations se rendaient coup pour coup, la Chine revenait peu à peu dans le match mais une fois encore, Vaspromonte maintenait à distance les asiatiques grâce notamment à un dernier coup gagné à deux secondes de la fin du temps imparti. L'écart se maintenait puis Andrea Baldini enfonçait le clou contre Huang Liangcai (23-16). Dans le sixième relais, Sheng Lei grignottait quelques points sur Andrea Cassara ramenant la Chine à cinq longueurs (30-25).

Peut-être émoussé par ses premiers efforts, Aspromonte commençait à peiner face Huang Liangcai, et l'talie ne menait plus que 35-31. Et Jun Zhung parvenait à remettre les deux équipes à égalité (36-36) face à Andrea Cassara, qui finissait par reprendre l'avantage (40-36). Et Jun Zhung parvenait à remettre les deux équipes à égalité (36-36) face à Andrea Cassara, qui finissait par reprendre l'avantage (40-36). Dans la série suivante, Baldini avait la possibilité de donner l'or à son pays, mais le Chinois revenait à 41-41. IL ne restait plus qu'une minute trente et les deux hommes se rendaient coup pour coup. Lei prenait alors l'avantage pour la première fois 43-42, puis 44-42. Baldini sauvait son équipe  et revenait à un point, mais Lei s'imposait 45-43.

Dans la petite finale, alors que Yuki Ota avait effectué des débuts catastrophiques, encaissant un 5-0, ses camarades Suguru Awaji et Kenta Chida ont tenté de préservé les chances du Japon pour la médaille de bronze. Et au final, c'est Ota qui a remis les siens sur le droit de chemin en reprenant les cinq points concédés lors du quatrième relais. L'équipe du Pays du Soleil levant n'aura repris l'avantage qu'à 36-37 ! Puis, Ota a conclu au mental la dernière série face à la formation russe composée de Renal Ganeev, Alexey Cheremisinov et Artem Sedov (45-42). Avec ses 13 touches portées, Yuki Ota a pesé lourd dans cette rencontre. La Russie termine donc au pied du podium, à la 4e place.

Romain Bonte

Championnats du Monde d'Escrime