Sara Errani
Sara Errani en action lors de son quart de finale contre Angélique Kerber | PATRICK KOVARIK / AFP

Errani en demie

Publié le , modifié le

L'Italienne Sara Errani (N.21) s'est qualifiée pour les demi-finales Porte d'Auteuil en battant l'Allemande Angélique Kerber (N.10) 6-3, 7-6(2). Malgré une belle résistance au second acte, la gauchère de Kiel n'a pas pu endiguer le coup droit dévastateur de la Transalpine qui enchaîne après avoir sorti Ivanovic et Kuznetsova. Elle affrontera Samantha Stosur, qu'elle n'a jamais battue en cinq confrontations.

.
Entre la petite Italienne (1,64m pour 60kg) et la puissante Allemande (1,73m, 68kg), le duel s’annonçait somptueux. Il a tenu toutes ses promesses. Débutant mieux la rencontre, Sara Errani a imprimé le tempo au cours d’une première manche rondement menée. La bolognaise s’est emparée à deux reprises de l’engagement adverse pour prendre les devants (6-3). Ses attaques de coup droit, souvent tranchantes, ont fait la différence malgré la belle défense adverse. Surtout, le jeu de jambes de la Bolognaise lui permettait de parfaitement couvrir le court et de remettre les attaques de la native de Brême. Véritable pile électrique, la joueuse à la tenue parme dirigeait la plupart des échanges et concluait par des soudaines accélérations. En face, la gauchère en était réduite à faire l’essuie-glace.

Errani ne lâche rien

Dans le deuxième set, Angélique Kerber se révoltait, mettant davantage de force dans ses frappes. Après avoir échappé au pire en début de manche, l’Allemande parvenait à s’emparer du service adverse sur une attaque de coup droit imparable (3-4). Elle concédait ensuite sa mise en jeu avant de refaire le break immédiatement derrière au terme d’un échange époustouflant où Errani croyait déborder sa rivale avant de mal toucher une amortie que Kerber transformait en passing gagnant du bout de la raquette (4-5). Le match s’emballait carrément, pour le plus grand plaisir du court Suzanne-Lenglen. Dans la foulée, l’Italienne reprenait l’engagement adverse en poussant Kerber à la faute.

Mine de rien, les deux joueuses venaient de concéder chacune deux jeux de service. Et elles allaient remettre ça en suivant pour arriver au jeu décisif (6-6). Dans celui-ci, Errani se détachait irrésistiblement (3-0 puis 6-2 et 7-2) pour aller conquérir une nouvelle victoire inattendue. La voilà dans le dernier carré, où tous les rêves sont permis. Elle y retrouvera la finaliste de l’édition 2010, l’Australienne Samantha Stosur (N.6), intraitable face à la Slovaque Dominika Cibulkova (N.15).