Eric Boyer, Cofidis
Le manager Eric Boyer en 2010, lors de la présentation de l'équipe Cofidis | FRANCK FIFE / AFP

Eric Boyer lâché par Cofidis

Publié le , modifié le

Selon une information de l'Equipe, le manager de Cofidis Eric Boyer, en poste depuis 2005, a été écarté faute de résultats. Ce licenciement pourrait agir comme un électrochoc pour les coureurs de l'équipe française. Yvon Sanquer devrait être son successeur.

François Migraine a tranché. Le fondateur de l'équipe nordiste Cofidis, qui avait confié les destinées de son écurie au manager Eric Boyer il y a sept ans a choisi de l'en destituer. En cause, le manque de résultats d'une équipe au ralenti et un recrutement raté incarné par le départ de l'espoir Tony Gallopin. Après une réunion houleuse entre l'ancien coureur français et le DRH du groupe Cofidis, Thierry Vittu, mercredi dernier, l'issue de la collaboration entre Boyer et Cofidis ne laissait plus beaucoup de place au doute.

A quelques jours du départ du Tour de France cette décision peut surprendre, d'autant plus qu'Eric Boyer avait énormément oeuvré pour réhabiliter l'image d'une équipe ternie par une affaire de dopage en 2004.Mais le désir du fondateur de l'équipe en 1997 de créer un électrochoc chez ses coureurs a été plus fort. Si le nom du successeur de l'ancien lieutenant de Laurent Fignon n'a pas encore été officialisé, Yvon Sanquer tiendrait la corde et aurait même déjà donné son accord.

Le passé du manager breton plaide en sa faveur. Habitué des missions impossibles, Sanquer était notamment venu au chevet de l'équipe Festina en 1999 juste après le vaste scandale de dopage qui l'avait touchée, avant de reprendre les rênes de l'équipe Astana, alors minée par des conflits de personnes en 2010. Dans le Nord, il aura pour mission de redonner confiance à un groupe dont la défaite est devenue le lot quotidien.

Jerome Carrere