Roland Garros Central prétexte 052010
Le court Central de Roland-Garros | AFP - PATRICK KOVARIK

Emirates nouveau partenaire de Roland-Garros

Publié le , modifié le

Emirates a signé mercredi avec la direction du tournoi de Roland-Garros un contrat de sponsoring de cinq ans qui fait de la compagnie aérienne de Dubai, dès cette année, un partenaire officiel des Internationaux de France de tennis

Emirates s’est  engagée pour devenir l’un des principaux sponsors du tournoi du Grand Chelem français, au moins jusqu’en 2018, avec l’apport de plus de trois millions d’euros par an. Le logo de la firme de Dubaï fera son apparition sur les bâches autour des courts de la Porte d’Auteuil, comme il apparaît déjà sur le maillot du PSG. Ce partenariat intervient à une période cruciale qui voit le coût des travaux d'extension du stade augmenter et les joueurs réclamer des hausses substantielles de la dotation."

En début de semaine, Gilbert Ysern, le directeur de Roland-Garros, avait annoncé une augmentation du prize money, qui s’élève désormais à 22 millions d’euros pour l’édition 2013 en attendant 10 millions supplémentaires  d’ici 2016. Mais cet apport d’Emirates devrait en partie servir à financer les travaux d’extension de l’enceinte du tournoi, dont le prix a sensiblement été revu à la hausse. Pour rester au niveau des autres tournois majeurs, comme l’US Open et l’Open d’Australie dotés d’infrastructures plus modernes et d’un prize money plus conséquent, Roland-Garros a besoin de diversifier ses sources de revenus.

"Le tournoi de Roland-Garros est une extension naturelle de notre portefeuille de parrainages dans le tennis.Suivi par des millions d'amateurs dans le monde, ce prestigieux tournoi sur terre constitue une plate-forme idéale pour notre marque. Le tennis suscite un très vif intérêt dans le monde... C'est notre propre passion pour ce sport qui a été l'élément catalyseur de nos différents parrainages, dont deux tournois du Grand Chelem" a déclaré Tim Clark, le Président d'Emirates.

 De son côté, Jean Gachassin, président de la Fédération française de tennis a précisé que l'arrivée de ce nouveau partenaire entrait "dans la stratégie de Roland-Garros qui vise à renforcer la marque Roland-Garros au niveau mondial.