Les nageurs à l'échauffement
Plus de deux heures avant le début des épreuves, tous les nageurs se mettent dans le bain de la compétition | DR

Embouteillage des grands jours

Publié le , modifié le

Le Palau Sant Jordi a été pris d'assaut très tôt, pour cette première journée de compétition de la natation "course." Tous les nageurs sont là, s'échauffant dans l'eau et hors de l'eau, faisant de la piscine une véritable fourmillière.

Des coups de sifflet stridents, des "hop" qui retentissent, et ce bruit infernal du membre qui percute l'eau. Deux heures avant le début de la première épreuve de course de ces championnats du monde, le bassin de 50m est déjà en ébullition. Contrairement aux jours précédents, les nageurs du monde entier n'ont pas toute la matinée pour s'échauffer, avant de laisser la place à la natation synchronisée. A 10h, les épreuves commencent, et chacun doit être bien réveillé, avec de bonnes sensations si possible, et le sentiment d'être pour la bagarre.

Toutes les nationalités sont là. Tous les styles de nage sont dans l'enceinte du Palau Sant Jordi. Certains nageurs sont sur le côté, éloignés du brouhaha général, affairés dans des étirements, des assouplissements, un casque avec la musique pour quelques-uns. D'autres sont en discussion, avant de prendre la direction de l'eau. Dans le bassin, les dix lignes d'eau sont occupées, avec un sens aller et un sens retour. Certains sont déjà en pleine accélération, d'autres nagent tranquillement, parfois avec un tuba. Du traditionnel tout cela. Mais il y a une atmosphère différente des autres jours. La concentration se lit sur les visages, l'humeur n'est plus badine. Il n'y a pas encore les combinaisons, les maillots en tous genres et de toutes les couleurs se disputent la vedette. Tout à l'heure, tout cela aura disparu, et le silence se fera dans un Palau Sant Jordi plein.

Vidéo: le bassin d'échauffement