FIFA 21 / PES 2021 : Acheter un jeu de football pour Noël, est-ce bien raisonnable ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Kylian Mbappé, égérie de FIFA 21
Kylian Mbappé, égérie de FIFA 21 |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Elles comptent parmi les stars du monde vidéoludique. Les simulations de football FIFA et e.Football PES se devaient d'être au rendez-vous du passage à la nouvelle génération de consoles. Mais la pandémie de coronavirus a changé la donne et obligé les jeux de ballon rond à s'adapter, entre ambition et mesure. A s'en demander si cela vaut vraiment le coup de craquer cette année.

Après la pause de la Covid-19, le football a repris ses droits. En attendant, les jeux vidéo en ont bien profité. Les simulations de sport ont notamment servi de palliatifs aux fans frustrés par leur sevrage de compétition. Manette en main, le jeu ne s'arrête jamais vraiment. Mais en vaut-il toujours la chandelle ? Les deux mastodontes du ballon rond virtuel FIFA et E.football PES sont bien au rendez-vous. Mais les jeux d'Electronic Arts et Konami offrent des versions 2021 à l'image de leur temps : entre frustration et surprise. 

Si la période est particulière, elle l'est peut-être un peu plus encore pour le monde du jeu vidéo. Le passage à une nouvelle génération de consoles - la Playstation 5 et les Xbox Series X et S - est normalement synonyme de ruée dans les magasins et de studios en plein marathon pour proposer des nouvelles versions de leurs jeux-phares à la hauteur de l'événement. Mais le contexte de pandémie a rendu un peu plus compliqués ces mois qui ne manquaient pourtant pas de tension pour le secteur. Le coronavirus a contraint les équipes à finaliser leurs moutures à distance. 

Une mise à jour plutôt qu'un jeu neuf : le pari de Konami

Dans le bazar monstre de cette période morne, certaines vérités subsistent. Les jeux de football comptent toujours parmi les plus attendus et les mieux vendus. Le tiroir-caisse était prêt à exploser avec une année double : une sortie sur les Xbox One et Playstation 4 pour la rentrée, puis celle de leurs grandes sœurs fin octobre. Proposer deux jeux en quelques mois est un défi de taille. Entre sortir un nouveau jeu sans avancée et tenter le coup d'une révolution express, Konami a choisi… de ne pas choisir. 

Pour la première fois dans l'histoire de la série et de l'histoire des licences de jeux de sport, l'édition 2021 d'e.football PES n'est pas un nouveau jeu mais une mise à jour de l'opus 2020. Si celle-ci a été vendue à part de PES 2020, elle ne constitue en réalité qu'une actualisation des effectifs, maillots et visages dans le jeu, resté, lui, à l'identique. Ce "season update" vendu à moitié prix (30€ contre 70€ pour un jeu complet) intrigue. Dans un moment charnière pour la franchise, relancée à la quête de l'ogre FIFA, une première version bâclée sur les consoles nouvelle génération aurait pu coûter cher. Cette décision permet de capitaliser sur une version PES 2020 réussie, et donne surtout du temps aux équipes de Konami pour un vrai passage à la nouvelle génération dans un an. "Ce nouveau titre est en cours de développement sur un moteur mis à jour, ce qui nous permettra de vous éblouir avec des améliorations stupéfiantes dans tous les domaines du jeu", promet fièrement la firme japonaise.

Repoussé puis frileux, FIFA 21 pas encore dans la nouvelle génération

Il évite ainsi à Konami les critiques d'adaptations "fainéantes" des versions PS4 et Xbox One vers les nouvelles consoles. Des critiques entendues notamment au sujet du grand concurrent de PES, FIFA. Le jeu vidéo le plus vendu en France en 2019 avait fait naître beaucoup d'attentes pour cette transition, entre dernières éditions frustrantes et moyens financiers importants pour se développer. Si FIFA 21 reste une bonne simulation de sport, aussi complète (mention spéciale au mode carrière enfin musclé) que potentiellement chronophage, elle ne gomme pas les défauts de ses prédécesseurs. Le jeu d'EA Sports pousse toujours autant à sortir la carte bleue dans son principal mode, Ultimate Team, qui pourtant n'a quasiment pas changé. L'attaque est bien trop avantagée par rapport aux défenses et profite encore de bugs de collisions ou de contres favorables. 

Les quelques coups de pinceau cosmétiques (visages plus réalistes, physique amélioré) n'enlèvent pas ce goût d'inachevé que laisse FIFA 21. EA Sports avait pourtant décidé de ne pas publier de démo et avait retardé sa sortie, un peu plus de deux semaines après celles de la PS5 et des Xbox Series X et S, pour d'ultimes ajustements de dernière minute. Sans être une arnaque, difficile de ne voir en cet opus qu'une retouche plutôt qu'une refonte. La Covid-19 n'a pas aidé, mais la pilule des 70€ annuels semble de plus en plus difficile à avaler pour certains joueurs. Entre un FIFA sans vraie nouveauté, et sans un nouveau PES tout court, une chose est certaine : le changement, ce n'est pas encore pour maintenant.

Liverpool - Manchester City dans FIFA 21
Liverpool - Manchester City dans FIFA 21

Football Manager, mieux qu'une alternative

Comme la saison passée, le meilleur jeu vidéo de football de l'année ne vous permettra pas pleinement d'y jouer. Football Manager 2021 vous plonge dans la peau d'un manager, d'à peu près n'importe quel club ou sélection du monde. Tactique, recrutement, gestion financière et humaine de votre équipe… "FM" a repris les excellentes bases de son édition 2020, et les a conjuguées au présent en y ajoutant les contraintes du coronavirus sur les clubs. Si visuellement, on est très (très) loin de la nouvelle génération, le jeu de Sports Interactive est de loin celui qui vous fera le plus vibrer cette saison. 

Pour cela, pas besoin de sacrifier ses économies sur une nouvelle console. Football Manager 2021 prend tout son sens sur PC et Mac. Une version Xbox est sortie pour la première fois depuis 13 ans, mais cette bonne volonté est plombée par une navigation autrement plus pénible avec la manette plutôt qu'avec une souris. 2020 n'est décidément plus à un paradoxe près.

esport