Droits de l'Homme : les ministres des Sports de l'UE signent une tribune

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roxana Maracineanu
La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, à l'Elysée, le 24 juin. | Ludovic Marin / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La ministre déléguée chargée des Sports, Roxana Maracineanu, et ses collègues européens ont signé une tribune qui demande le respect des droits de l’Homme dans le sport et lors des événements internationaux. Les ministres des Sports européens dénoncent que des Etats « où des violations aux droits de l’Homme ont été constatées » organisent des compétitions sportives.

JO d’hiver 2022 à Pékin, Coupe du monde 2022 au Qatar, Dakar en Arabie saoudite… Est-ce la fin des compétitions sportives organisées dans des pays violant les droits de l’Homme ? En tout cas, les ministres des Sports européens, dont Roxana Maracineanu, se positionnent contre dans une tribune commune. Adressé à Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'Innovation, la Recherche, la Culture, l'Éducation et la Jeunesse, la lettre vise à "garantir le respect des droits de l'homme dans le sport et les grands événements sportifs organisés au sein de l'Union européenne comme en dehors".

à voir aussi Mondial de handball : "Un outil de propagande pour le régime d'Al-Sissi", dénonce un militant d'Amnesty International Mondial de handball : "Un outil de propagande pour le régime d'Al-Sissi", dénonce un militant d'Amnesty International

Ce que demandent les 27 ministres européens, c’est de prendre en compte le respect des droits humains et des libertés individuelles au moment d’attribuer une compétition internationale, quelle qu’elle soit, ce qui fait suite à une lettre de novembre 2013 signée par 23 pays membres de l’UE. Or, 7 ans après cette première tribune, de nombreux pays violant les droits de l’homme accueillent toujours des compétitions internationales : la Chine organisera ainsi les prochains JO d’hiver, tandis que la coupe du monde de football 2018 a eu lieu en Russie, en attendant la prochaine au Qatar. Et c’est sans parler de tous les évènements organisés en Arabie Saoudite, entre autres, ou du mondial de handball qui se déroule actuellement en Egypte.

Conscients de cette situation, les ministres européens "réitèrent leur message de 2013. Il est primordial que les droits de l’Homme soient assurés dans tous les pays qui organisent un évènement sportif international". Ils enjoignent aussi la commission européenne à mettre en place un politique en ce sens. 

France tv sport francetvsport