Mahiedine Mekhissi
La joie de Mekhissi après sa médaille de bronze | AFP - Mark Ralston

Des tricolores dans la fourchette espérée

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération Française avait annoncé "3 à 4 médailles et si possible une en or "» pour les Tricolores. Il y a bien quatre médailles au final, mais trois en bronze et une en argent, dans l’escarcelle avec une dizaine de place de finalistes en prime. Un Bernard Amsalem satisfait où les leaders de l’équipe "ont répondu présent", selon Stéphane Diagana.

Avec les médailles de bronze du perchiste Renaud Lavillenie, lundi, et de Mahiedine Mekhissi, au 3000 m steeple, jeudi, et de Christophe Lemaitre, samedi, et la fin en fanfare du relais 4x100m avec une médaille en argent, dimanche, la France est dans la fourchette impartie par le président de la FFA. "Nous avons quatre médailles remarquables dans des disciplines dont le niveau est d’un très haut niveau. Nous sommes également dans notre moyenne habituelle au niveau des places de finalistes. Une dizaine", se félicite Bernard Amsalem. "Il ne faut surtout pas oublier que nous avons laissé de nombreux athlètes, blessés, à la maison comme Tamgho, Djhone, Doucouré, etc... Un Tamgho en forme assurait déjà une médaille supplémentaire", insiste-t-il.

Le plus indiqué pour la victoire, Lavillenie, est certes monté sur le podium, mais à une place qui l'a déçu au premier chef. Le bronze de Mekhissi s'ajoute pour le Rémois à l'argent rapporté des Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et à l'or européen l'an passé. Le steeple-chaser entre ainsi dans le cercle fermé des Tricolores distingués dans tous les plus grands championnats. Avant lui, seuls Marie-José Pérec, Jean Galfione et Mehdi Baala avait réussi cet exploit.

"Là où les médailles étaient attendues, on en a eues. Ceux qui ont l’expérience et l’habitude de s’imposer en meetings internationaux ont répondu présent. Après, ce n’est pas forcément le bon métal", explique Stéphane Diagana, ancien champion du Monde du 400m haies en 1997.

Le consultant de France télévisions qui rend largement hommage à Christophe Lemaitre, héros de cette semaine : "Christophe Lemaitre s’est montré également très compétitif. Quatrième de la finale du 100m. Il a été à la hauteur sur le 200m pour décrocher le bronze. Il le savait qu’il serait plus à l’aise sur cette distance. Cela s’est démontré. Puis, il a été une véritable locomotive pour l’argent sur le 4x100m".

Du côté déception, Yohann Diniz, qui était parmi les favoris, n’a décroché aucune médaille. "On le sait c’est une épreuve aléatoire le 50km marche et cette fois cela n’est pas passé", regrette Diagana.

Enfin, le seul bémol de la semaine est pour le 4x400m tricolore. Le Directeur Technique National Ghani Yalouz n’a pas du tout aimé la prestation de ce relais. "Pour moi, ils sont à leur place. Quatre gars avec une moyenne de 46’, cela fait bien 3’04 au final. Après il faut garder les pieds sur terre et faire preuve de réalisme et éviter d’annoncer que l’on va gagner avant la course", conclut l’ancien champion.

Gilles Gaillard