Des prisonniers corses sur la route du Tour

Publié le , modifié le

Huit détenus des prisons corses ont parcouru lundi, trois semaines avant le peloton professionnel, l'étape Bastia-Ajaccio du Tour de France cycliste, dans le cadre d'un programme de réhabilitation par le sport.

Encadrés par des membres de l'administration pénitentiaire qui s'étaient entraînés avec eux depuis deux mois, les huit pensionnaires des centres pénitentiaires de Borgo et Casabianda (Haute-Corse) ont franchi tous ensemble et dans une ambiance bon enfant la ligne d'arrivée de l'étape sur le site touristique de La Parata, à l'extrémité de la route des Sanguinaires, à 14 km du centre de la cité impériale.

Ils ont été applaudis par des membres de leurs familles et des touristes de passage mais aussi par le préfet de région, Patrick Strzoda, le maire (DVG) d'Ajaccio, Simon Renucci, et des représentants de la Collectivité territoriale de Corse et du Conseil général de Corse-du-Sud.

Comme les coureurs professionnels, le 30 juin, les détenus ont parcouru les 154 km de l'étape Bastia-Ajaccio traversant la Corse du nord au sud, en franchissant notamment le col de Vizzavona (1.163 m). La préparation des huit hommes s'est déroulée sur route et sur "home-trainer" en prison dans le cadre d'un programme de réhabilitation par le sport, avec le concours du comité corse de cyclisme.

Pour la première venue en Corse du Tour de France, à la faveur de sa 100e édition, le grand départ de l'épreuve sera donné le samedi 29 juin dans la cité balnéaire de Porto-Vecchio, dans l'extrême sud de l'île méditerranéenne.

AFP