Les échappés de la 15ème étape
Les échappés de la 15ème étape | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Des échappés battus d’avance

Publié le , modifié le

Le cyclisme est ainsi fait que, souvent, des courageux ou des inconscients tentent de surprendre les équipes de sprinteur. Dans ce Tour de France 2011, les occasions sont rares pour les chasseurs du maillot vert. A Montpellier, ils n’ont laissés aucune chance aux cinq échappés dont les trois Français Delage (FDJ), Delaplace (Saur-Sojasun) et Dumoulin (Cofidis).

 Ils n’avaient aucune chance. Ils n’y ont jamais cru. Mais ils y sont allés quand même. Pour respecter les consignes et passer une petite journée devant. « J’avais passé une bonne nuit et ce matin je me sentais bien. J’étais motivé pour tenter le coup mais il en a manqué pas mal. On n’y a jamais cru, révèle finalement Samuel Dumoulin. Ce matin, Mickaël Delage avait discuté avec Bernhard Eisel qui lui avait dit que son équipe ne laisserait pas plus de quatre minutes d’avance aux échappés. On a maintenu un bon rythme en attendant le moment de se faire manger. »

44 km/h de moyenne

Infatigable attaquant depuis le départ du Tour avec son coéquipier Anthony Roux, Mickaël Delage a encore beaucoup donné dans le groupe des attaquants. Peine perdue et immense fatigue. « Ça a été une longue journée avec beaucoup de vent, confie-t-il. On a roulé vite tout le temps. Je vois écrit 44 km/h de moyenne, c’était dur. Les Columbia HTC sont vraiment forts. Ils arrivent à tout gérer, le peloton, les échappées. Ce n’est pas évident avec eux. »

Sans regret

Quand Mickaël Delage avoue attendre avec impatience la journée de repos pour délaisser un peu son vélo et dormir, Samuel Dumoulin ne regrette rien de son escapade. « Comme je disais à mon directeur sportif à l’arrivée, on peut ne pas battre les HTC au sprint. Si on ne tente pas, ça ne sert à rien de venir. Autant se faire un peu plaisir à l’avant plutôt que d’être nerveux dans le peloton avec le vent, les changements de direction. On n’a pas fait un effort surhumain et je ne pense pas que ce sera préjudiciable pour la suite. » Bonne nouvelle pour les combatifs, le prochain sprint n’est prévu que dimanche prochain sur les Champs-Elysées.