Sylvain Chavanel (Omega-Pharma) l'un des leaders du cyclisme français
Sylvain Chavanel (Omega-Pharma) l'un des leaders du cyclisme français | Maxppp

Des bosses au menu

Publié le , modifié le

Le Tour est désormais bien lancé. Après la parenthèse belge, retour sur les routes de France avec une troisième étape plus compliquée, entre Orchies et Boulogne, dans le Nord-Pas de Calais sur un parcours qui n'a rien à voir avec le plat pays.

Parcours: bienvenue chez les chtis

Ceux qui attendent une explication sur les pavés de Paris-Roubaix seront déçus. Cette étape leur tournera le dos pour rejoindre les collines du Boulonnais. Un parcours assez accidenté avec six grosses bosses en soixante-dix kilomètres, et une arrivée en montée qui fut deux fois déjà le terrain de championnats de France. Vu  cette spécificité, les sprinteurs n'auront sans doute pas voix au chapitre. Il faut plutôt s'attendre à une explication entre rouleurs capables de passer les bosses, et peut-être déjà des cassures qui pourraient modifier les positions.  

Le chiffre: 25

Ce sera le 25e jour passé en jaune par le Suisse Fabian Cancellara. Certes, ce n'est pas un record. Le corueur de la RadioShack est bien loin encore des 111 jours d'Eddy Merckx, des 83 jours de Lance Armstong ou des 79 jours de Bernard Hinault. Mais c'est le coureur en activité le plus souvent vêtu de la tunique des champions. Et ce n'est sans doute pas fini pour lui.   

L'anecdote: le terrain de Chavanel

C'est à Boulogne-sur-Mer que Sylvain Chavanel, actuellement 3e du classement général, a conquis de main de maître son maillot de champion de France en 2011.  Sur un circuit très exigeant et très sélectif, avec déjà quelques grimpettes au menu, il avait devancé Anthony Roux... qui portera ce jour le dossard du coureur le plus combatif, et  Thomas Voeckler, qui devait quelques semaines plus tard terminer 4e du Tour. Ce sont peut-être des signes de nature à redonner des idées à Chavanel, ou à un autre coureur français.  

Christian Grégoire