AG2R La Mondiale chrono par équipe TDF 2011
La formation AG2R La Mondiale en ordre de bataille | AFP - Pascal Pavani

Des Bleus entre surprise et déception

Publié le , modifié le

Dans un chrono par équipe survolé par les Anglo-Saxons, les formations françaises ont connu, ce dimanche, des degrés de réussite différents. Si la FDJ (11e), Europcar (12e) et AG2R La Mondiale (13e) ont plutôt bien géré leur course, Saur-Sojasun (16e) et Cofidis (21e) ont connu moins de réussite. Réactions.

John Gadret (AG2R) : « J’ai fini, c’est déjà une bonne chose mais j’ai souffert. C’était un calvaire. L’équipe m’avait dit de ne pas passer de relais dans la première partie du chrono si je ne me sentais pas super. C’est ce que j’ai fait. Dans le final, j’ai ensuite essayé d’aider l’équipe au maximum mais bon … Déjà en individuel, c’est difficile pour moi mais par équipe c’est encore pire. Le principal, c’est que je sois arrivé avec le reste de l’équipe. Maintenant, j’attends la montagne. D’ici là, il va falloir que je prenne mon mal en patience. »

Fabrice Jeandesboz (Saur-Sojasun) : « J’ai fait mon boulot du mieux possible mais sur la fin, j’ai coincé un peu. Mais l’important était que l’équipe termine à cinq. Ce qu’on a fait. C’est mon premier Tour de France alors je cherchais un peu mes repères par rapport aux entraînements qu’on avait fait pour le chrono par équipe. Physiquement, je n’étais pas exceptionnel mais pas cramé non plus. »

Sébastien Hinault (AG2R) : « L’équipe fait aujourd’hui un temps plus que correct. On n’a pris que 40 secondes par une équipe comme Rabobank donc ce n’est pas trop mal. En ce qui me concerne, j’ai ressenti les stigmates de la chute d’hier. Au départ du chrono, je ne me sentais pas trop mal mais avec la position un peu spéciale qu’on a sur les vélos, j’ai commencé à avoir des douleurs au niveau du dos. J’ai toutefois pu accompagner l’équipe jusqu’à 5km de l’arrivée. Après j’ai craqué. Je pense avoir fait un travail honnête. »

Mickaël Delage (FDJ) : « Les chronos par équipes, c’est toujours particulier mais je pense qu’aujourd’hui, on a été plutôt homogène. Dans l’ensemble, ça s’est bien passé. Personnellement, ça été un peu difficile au début mais, vers la fin, je me suis senti mieux. »

Cyril Gautier (Europcar) : « Je suis Breton et j’aime la Bretagne mais aujourd’hui, je tiens à dire que j’aime aussi la Vendée car le public est vraiment énorme ! Voir tout le monde au bord de la route, c’est vraiment super ! Avec l’équipe, on a été bien ensemble, tous solidaire. Maintenant, c’est sûr qu’on n’a pas gagné mais on a donné tout ce qu’on avait dans les jambes. »

Jérémy Roy (FDJ) : « C'est un soulagement parce qu'on n'est pas tous les jours de l'année ensemble pour travailler ce genre d'exercice. On n'avait pas trop préparé cet exercice un peu compliqué. Ca s'est bien passé, on n'a pas été ridicule. C'est une bonne surprise on a fait une bonne performance.»

Isabelle Trancoën