Christophe Lemaître
Le sprinteur français Christophe Lemaître, blessé après sa finale du 100m | AFP - OLIVIER MORIN

Déchirure pour Lemaître, Mondiaux quasi-terminés

Publié le , modifié le

Cette finale du 100m pourrait coûter très cher à Christophe Lemaître. Septième en 10"06 d'une course, le sprinteur tricolore, qui a quitté la piste de Moscou sur une civière, souffre d'une "déchirure de 5 cm" à l'un de ses muscles ischio-jambiers a révélé le président de la Fédération Française d'Athlétisme, Bernard Amsalem. C'est un coup dur pour le clan français et l'athlète d'Aix-les-Bains qui pourraient sûrement quitter prématurément ces championnats du monde.

Bolt qui rit, Lemaître qui grimace. La finale du 100m a rendu son verdict et le Français en paye un lourd tribut. Incapable de se mêler à la lutte pour le podium, le Français a traîné la jambe et agité les bras une fois la ligne franchie. Le masque qu'il arborait à ce moment-là ne mentait pas : la blessure guettait. La raison ? Une glissade rendue difficilement évitable avec la piste trempée par la pluie. Et sa sortie sur civière n'incitait guère à l'optimisme. Cela s'est confirmé quelques heures plus tard et les nouvelles sont mauvaises. Le Français souffre d'une "déchirure de 5 cm" à l'un de ses muscles ischio-jambiers. Bernard Amsalem, le président de la Fédération Française d'Athlétisme, n'a pas voulu noircir le tableau au moment d'annoncer l'information à la presse mais entre les lignes, on a bien senti que les Mondiaux à peine débutés, la fin était déjà proche pour Christophe Lemaître.

Le relais affaibli

"On ne peut pas dire qu'il est officiellement forfait, mais il souffre  d'une déchirure de 5 cm et. Il est sérieusement blessé et on ne voit pas  vraiment comment il pourrait s'aligner sur le 200 m et le relais 4x100 m", a assuré le dirigeant. Lemaître doit passer une IRM ce lundi en fin de matinée afin de déterminer l'exacte gravité de sa blessure et entériner ou non son forfait. Si celui-ci se dessine, ce serait un coup dur pour le clan tricolore et l'athlète dont l'accession en finale du 100m avait fait naître de beaux espoirs pour le 200m, sa discipline de prédilection sur laquelle il avait obtenu le bronze aux Mondiaux de Daegu (2011), et pour le relais 4x100m. Sans son seul représentant en finale, ce dernier est amputé et laisse Jimmy Vicaut comme unique spécialiste de la ligne droite.

Vidéo: le 100 m de la blessure de Lemaître