Notre collègue Grégory Jouin
Notre collègue Grégory Jouin | DR

Décès : Grégory Jouin est parti

Publié le , modifié le

La rédaction des sports de France Télévisions est endeuillée après le décès du journaliste Grégory Jouin, hier soir, à l’âge de 44 ans.

« Il est parti ». Cette phrase est tombée ce mercredi soir. Jour de la fête d’Halloween, veille de la Toussaint, Grégory Jouin s’est éteint. Un pied de nez pour ce journaliste bon vivant, à francetvsport depuis sa création en 1999, que la maladie a emporté.

Son combat a pris fin à 44 ans, bien trop tôt. Il était un cadre de la rédaction numérique depuis près de 20 ans. Amoureux du sport, de l’histoire, du cinéma ou de la politique, curieux de tout et de tout le monde, il était une véritable bible, un wikipedia sur pattes, les erreurs en moins. D’humeur toujours égale, chérissant le débat respectueux, professionnel jusqu’au bout des ongles, ne réclamant jamais rien mais donnant toujours tout, des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 jusqu’à Roland-Garros 2017, il avait tout couvert sur le plan sportif. Insatiable, intarissable, «féru d’Histoire, des petites histoires derrière la grande » comme il se définissait lui-même sur son compte twitter, il faisait l’unanimité, et n’avait que des amis. Beaucoup d’amis.

Il est parti entouré des siens, à La Rochelle où il aimait se ressourcer et vibrer dans les tribunes de Marcel-Deflandre, au moment où le FC Nantes, club de son cœur en football, redresse la tête avec aux commandes Vahid Halilhodzic, le joueur qui a bercé sa jeunesse au stade Marcel-Saupin et à La Beaujoire. Il laisse un grand vide.

La rédaction présente ses sincères condoléances à sa famille.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze