Xavier Foj Dakar 2015
Xavier Foj et Ignacio Santamaría sur le Dakar 2015 | DR

Un drôle de Dakar pour Xavier Foj

Publié le , modifié le

Habitué à gagner le T2 depuis deux ans, le Catalan Xavier Foj doit regretter d'être passé en T3. Son 25e Dakar est succession de galères.

Après dix jours de course, enfin la délivrance. "Incroyable. Mercredi a été la première étape de Dakar où nous n'avons pas eu à nous arrêter sur la piste, raconte Xavier Foj, pilote du Toyota Land Cruiser N.346. J’ai même grignoté trois places sur le parcours. C'était une étape très rapide bien que les moteurs ont souffert de l'altitude. Le seul problème que nous avions était de dépasser les camions, une manoeuvre toujours dangereuse." Souffler sur un Dakar, ça n'a pas de prix. Xavier Foj sait mieux que quiconque ce que ça veut dire et à quel point ça rend la course facile.

Deux retours au bivouac

La tranquillité, c'était en 2013 et 2014 quand le pilote caracolait en tête de la catégorie T2. Cette année, rien ne marche droit, notamment sur son Toyota. Depuis le départ, l'injection, le roulement, le circuit électrique ont réduit à néant ses efforts et ceux de son copilote Ignacio Santamaria. "On paye le déficit de préparation de la voiture, explique Foj. On a tout fait très vite sur notre Land Cruiser et tous les jours nous avons eu des problèmes. On a même dû revenir deux fois au bivouac après un départ…"

Une image positive : la Bolivie

Ce Dakar à l'envers est un chemin de croix pour Foj. Aucun plaisir, à peine celui d'entrevoir l'arrivée à Buenos Aires. "Ce n'est pas la course que j'aime, explique-t-il. C'est vraiment difficile d'apprécier. Chaque jour de galère, je rentre avec des mauvais sentiments. Certaines étapes sont aussi extrêmement dangereuses, surtout avec le fesh fesh dans les portions très étroites. Heureusement qu'on a eu la Bolivie comme image positive." Un podium, ça pourrait aider "Dans ces conditions, il sera difficile de gagner le T3. Mais c'est le Dakar. Je préfère ne rien attendre plutôt que de penser au podium à Buenos Aires." 3e des T3, c'est pourtant largement à sa portée.

Xavier Richard @littletwitman