Système Iritrack
Le système Iritrack |

SOS Portés disparus

Publié le , modifié le

Comme nous l'avons vu dans notre dernière rubrique, les pilotes disposent d'outils performants et d'informations précises pour arriver à bon port. Pourtant, ces derniers jours, nombreux ceux qui se sont égarés dans un flot de sable qu'ils ne maîtrisent plus. Tout est fait pourtant pour que l'organisation puisse rapidement repérer les concurrents perdus et leur venir en aide.

Lorsque c'est le cas, surtout pas d'affolement. Des procédures existent même si parfois, certains pilotes hésitent à les mettre en œuvre, pour ne pas concéder les pénalités prévues par le règlement. Lorsqu'un motard se retrouve en plein désarroi, complétement désorienté, il a les moyens de contacter le PC course. Celui-ci lui indique alors un code nécessaire pour débloquer le GPS (car on le rappelle, normalement il est bloqué pour que les pilotes ne puissent pas l'utiliser pour fixer leur cap, à l'exception d'une mise en route automatique à proximité d'un point de passage (waypoint). Dès que le code a été rentré, le GPS reprend alors son rôle normal et indique en permanence les waypoints successifs permettant au poilote de retrouver sa voie. Mais attention ! L’utilisation de ce code entraîne une pénalité de 3H00. La quatrième utilisation du code entraîne la mise hors course.  

En outre, les machines sont équipés d'un système Iritrack, un système embarqué, véritable outil de communication,.Ce boîtier solidaire au GPS, permet au PC course de connaître à tout moment le positionnement par satellite de chaque concurrent. En cas de doute, en cas de ralentissement brutal, le décéléromètre de l’iritrack envoie une alerte.C'est alors l'aspect sécurité qui intervient et le PC peut contacter chacun par téléphone satellite. S'il ne répond pas, les secours sont alors dirigés vers le point où il a été repéré.

Le plus souvent heureusement, il n'est pas question de chute, ni d'accident, mais simplement d'une erreur de trajectoire. Ou bien plus prosaïquement encore, des instruments de navigation qui ne fonctionnent plus. Là tous les pilotes le savent, c'est le système D. Il est toujours possible d’attendre un autre concurrent et de le suivre, ou encore de suivre les traces au sol, ou de repérer la poussière soulevée au loin par une voiture ou un camion.

On le voit, les moyens technologiques qui ont permis la construction de ce genre de compétition, et les progrès permanent dans les outils de communication, sont des éléments essentiels dans le rallye-raid, pour que la course puisse garder son relief sans qu'il ne faille sans cesse aller à la chasse aux égarés. Mais en même temps, corollaire inévitable, les parcours se sont durcis, surtout lorsqu'il s'agit de dunes.

Jean-Emmanuel Guigues, instructeur responsable de l'utilisation du système Iritrack: "C'est un appareil essentiel aujourd'hui pour localiser n'importe quel concurrent. C'est surtout très important pour la sécurité, pour pouvoir intervenir s'il en est besoin.

Christian Grégoire