Sean Penn
Sean Penn | NICHOLAS KAMM / AFP

Sean Penn interpelle l'organisation du Dakar

Publié le , modifié le

L'acteur américain Sean Penn a appelé lundi les organisateurs du Dakar à boycotter la Bolivie comme étape de la prochaine édition de la course pour faire pression sur le pays qui maintient selon lui injustement un Américain en résidence surveillée.

Sean Penn, connu pour son militantisme en dehors du grand écran, a pris à  coeur le cas de Jacob Ostreicher et a appelé les sponsors de l'événement  sportif (Total, Michelin, Honda, Mitsubishi Motors) à user de leur "influence"  en boycottant la Bolivie et en faisant ainsi perdre au pays des milliers de  dollars potentiels de recettes. "Il est encore possible pour le rallye Dakar d'exclure la Bolivie", a-t-il  fait valoir devant un comité sur les droits de l'homme au Congrès américain. "Une pression internationale pourrait être exactement ce dont le président  bolivien a besoin pour en finir avec ce cancer de la corruption qui tue à la  fois la justice du pays et des milliers d'innocents comme Jacob Ostreicher",  a-t-il ajouté.

Cet Américain de 54 ans a été arrêté en 2011 sur des accusations de  blanchiment d'argent mais n'a jamais été inculpé. Il a passé 18 mois en prison,  et depuis sa libération en décembre il est maintenu en résidence surveillée,  avec interdiction de quitter le pays. Selon sa femme, M. Ostreicher a perdu énormément de poids en cellule et  aurait développé des symptômes de la maladie de Parkinson. "Selon moi, la vie de Jacob est en danger", a affirmé Sean Penn. L'élu et président du comité Chris Smith a expliqué de son côté que Jacob  Ostreicher était "victime d'un réseau élaboré d'escroquerie existant à un haut  niveau du gouvernement et qui a extorqué environ 27 millions de dollars  d'actifs liés à une opération de riz qu'il supervisait".

Les organisateurs du rallye Dakar ont annoncé en mars que pour la première  fois le raid passerait par la Bolivie en 2014, uniquement pour la course motos. Ce pays deviendra ainsi le 4e d'Amérique du Sud sur le parcours du célèbre  rallye depuis que l'événement n'a plus lieu en Afrique, en 2009, avec  l'Argentine, le Chili et le Pérou.

AFP