Stéphane Peterhansel
Avec sa Mini, Stéphane Peterhansel au départ | DR

Peterhansel veut dompter l'Amérique du Sud

Publié le , modifié le

Vainqueur de la 2e étape à San Rafael, Stéphane Peterhansel tient déjà ses promesses et peut donner le sourire à sa nouvelle écurie Team X-Raid. Recordman de victoires (6 en motos, 3 en autos), ce grand amoureux des dunes et du Dakar, sans être nostalgique de l'Afrique, aimerait bien maintenant s'illustrer en terres sud-américaines.

Sa seule expérience sur le continent à tourner court: un abandon prématuré suite à un problème mécanique sur sa Mitsubishi. Avant le retrait de l'écurie japonaise et trois ans pour revenir sur un nouveau projet qu'il apprécie, tout comme il apprécie le parcours qui, selon lui, se rapprochent des lieux de ces grands exploits.

Dans la mesure où il s'agit d'une course en ligne, cela va ressembler davantage au Dakar que nous avons connu en Afrique. Le parcours semble assez équilibré. Un parcours en ligne, je trouve ça plus intéressant. Un départ à un endroit, une arrivée à un autre. Il y a la découverte d'un nouveau pays qui a l'air sympa.On a vu des dunes magnifiques qui vont peut-être nous rappeler les dunes africaines. Il y avait certains endroits en Afrique, très désertiques qu'on n'avait pas l'habitude de retrouver en Amérique du Sud. Je pense qu'avec le Pérou on va s'en rapprocher".

Un final inconnu

S'il se dit confiant pour la suite de cette épreuve, Stéphane eterhansel il tempère malgré tout son jugement: « Moi, je n'ai jamais mis les pieds au Pérou et je ne sais pas vraiment ce qui nous attend là-bas. On a juste compris qu'on allait manger beaucoup de sable. Il n'y en a pas énormément en quantité, mais il y en a souvent. On a beaucoup d'ergs à traverser. Le Pérou, ce n'est que du sable au bord de la mer. Dans le passé, nous avons déjà connu des éditions avec des étapes finales dures, où le résultat du rallye pouvait encore basculer. Il semble effectivement que les étapes 12 et 13 vont être les plus difficiles du rallye. Mais surtout, elles vont se jouer sur un terrain que nous allons découvrir. Cela va mettre le doute et la pression dans l'esprit de tous les concurrents. Cela sera un paramètre supplémentaire à gérer...Donc, on s'attend à une fin de rallye un peu difficile".

Sa Mini semble avoiir toutes les qualités pour se sortir des pièges. Mais on n'en est qu'au début. "Quoi qu'il en soit, il n'y aura une fois encore pas de place pour la moindre petite erreur car on peut aller à la faute rapidement.". Malgré tout le champion français semble faire preuve d'une belle sérénité, grâce notamment au très bon état d'esprit entre pilotes au sein du Team X-Raid. "Je suis très content d'avoir retrouvé Nani Roma qui est mon ami depuis longtemps.Krzysztof Holowczyc et Leonid Novitskiy sont très rapides et très sympas. Par conséquent, l'ambiance est bonne au sein de l'équipe" Une équipe qui entend bien marquer ce rallye de son empreinte. A titre personnel, Peterhansel, lui, espère vaincre le signe indien..

Christian Grégoire