Stéphane Peterhansel et sa Mini
La Mini de Stéphane Peterhansel dans les montagnes sud-américaines | DR

Peterhansel vainqueur de spécial en autos

Publié le , modifié le

Victime d'un problème mécanique durant de longues minutes en fin de parcours alors qu'il avait dominé la 4e spéciale de la catégorie motos, Nasser Al-Attiyah (Hummer) a laissé s'échapper la victoire du jour, au profit de Stéphane Peterhansel (Mini). Celui-ci fait coup double en s'emparant de la place de leader du classement général, abandonnée par le Polonais Holowczyc, qui perd 10'51" sur le Français.

Nasser Al-Attiyah aurait pu réaliser une excellente affaire. Dominateur durant toute la journée, il a vu ses espoirs de victoire d'étape, qui aurait été la 2e, s'envoler au km 288. Dans une zone d'eau, son Hummer s'est arrêté de longues minutes. Après quelques minutes, l'autre Hummer, celui de Robby Gordon, s'est arrêté à ses côtés pour lui prêter assistance, avant de repartir. Et après un quart-d'heure stoppé dans cette spéciale longue de 326km, le Qatari a pu se relancer vers l'arrivée. Mais au final, bien évidemment, le temps perdu ne peut pas être rattrapé. "Nous nous sommes embourbés, et nous avons mis beaucoup de temps à nous dégager", racontait le tenant du titre à l'arrivée.

Toujours premier dans le sillage du tenant du titre au cours de cette journée, Stéphane Peterhansel (Mini) profite de ce problème pour se montrer le plus rapide dans le chrono, ce qui lui permet par la même occasion de s'emparer de la première place du classement général. Au lendemain d'avoir perdu 6'23 sur son coéquipier Nani Roma, le Français retrouve le sourire et les commandes du rallye, comme au soir de la 2e étape de ce Dakar-2012. A la fin de cette journée piégeuse, avec énormément de cailloux mais aussi de rivières à traverser, et à la veille d'une spéciale de 177km très attendue aux abords de la Cordillère des Andes, ce n'est pas une mauvaise affaire.

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze