Michal Hernik Dakar
Michal Hernik était 84e au classement général mardi matin avant le départ de la 3e étape | MAXPPP - FELIPE TRUEBA

Michal Hernik, un drame qui soulève des questions

Publié le , modifié le

La mort du motard polonais Michal Hernik sur les routes du Dakar restait très mystérieuse mercredi, après la découverte de son corps la veille, sans trace d'accident alentour. L'enquête ouverte par les autorités argentines devra répondre à de nombreuses questions, dans l'attente notamment de l'autopsie du pilote.

La nouvelle est tombée mardi soir tard. Le pilote Michal Henrik, un Polonais de 39 ans qui participait à son premier Dakar a été retrouvé mort lors de la troisième étape entre San Juan et Chilecito. "Les circonstances de son décès restent à déterminer, le concurrent ne présentant apparemment aucun signe extérieur d'accident", a expliqué le communiqué d'ASO. Pour bien comprendre les circonstances du décès, il faut revenir au km 206 de cette 3e étape entre San Juan et Chilecito. C'est là à 300m de la piste que le corps du Polonais a été retrouvé sans vie, le casque posé à côté et dépourvu de traces de choc. La moto également était intacte et "couchée" juste à côté de lui, a précisé Etienne Lavigne, le directeur de l'épreuve sur L'Equipe.fr.

Pourquoi le corps a priori sans traces de chocs ni de coups était étendu près de la moto, elle-même couchée au sol et sans marques? Le fait que le casque ait été retrouvé près de corps laisse penser que le pilote a pu l'enlever avant de s'écrouler ou qu'on lui aurait enlevé. Le juge argentin saisi de l'enquête qui a été ouverte devra lever les zones d'ombre, nombreuses, qui pèsent sur cette mort. L'autopsie qui devrait être réalisée viendra élucider certaines questions. On sait peu de choses sur ce pilote polonais. Engagé sur KTM, le dossard 82 était un amoureux des rallyes-raids qui avait déjà participé à l'Abu Dhabi Desert Challenge en 2014 et au rallye du Maroc en 2013. Celui qui s'était fait tatoué le logo du Dakar sur l'avant-bras occupait au matin de la 3e étape la 84e place du classement général.

Parti de San Juan le mardi martin, Michal Hernik cherchait "vraisemblablement" son chemin selon Etienne Lavigne. Le directeur de la course a également retracé les jours et les heures précédant le drame et celles-ci se sont déroulées "normalement".  La seule chose que l'on sait sur son étape est qu'il n'était "pas dans la bonne direction de la spéciale". Mais Lavigne a précisé qu'il "était passé au CP 2 (point de passage obligatoire) et était arrivé tôt hier (lundi) puisqu'il avait fait l'intégralité de la spéciale en arrivant à 17 heures. Il a donc dormi et était parti normalement ce (mardi) matin".

Le pilote polonais Michal Hernik participait à son premier Dakar
Le pilote polonais Michal Hernik participait à son premier Dakar
Benoit Jourdain @BenJourd1