Nasser Al-Attiyah (Mini) Dakar
Nasser Al-Attiyah (Mini) à l'assaut du podium | FRANCK FIFE / AFP

Les clés de la neuvième étape du Dakar

Publié le , modifié le

Le Dakar entame sa dernière partie. Sable, mer et crustacés sont au programme de cette 9e étape entre Calama et Iquique.

La spéciale du jour : Calama – Iquique (451 km dont 422 de SS)

Cap ultime au nord avant de redescendre au sud du Chili, le long du Pacifique. Les derniers jours du Dakar seront sableux ou ne seront pas. « On attaque la semaine du sable, prévient d’emblée David Castera, directeur de course du Dakar. La spéciale de 451 km se fera d’un seul bloc. On commence par des pistes très cassantes avant de rejoindre les zones hors-pistes et les dunes. » C’est devenu un grand classique du Dakar, la descente vers Iquique. Diffusée en direct pendant l’émission le Dakar sur France 4, elle se courre à bloc pendant 3 km. Le dénivelé moyen est de 30 %. C’est tellement pentu que freiner est déconseillé…

L'homme à suivre : Nasser Al-Attiyah

Le Qatari n’a pas encore digéré sa pénalité d’une heure pour un waypoint manqué. Sans cela, il serait dans le coup pour la gagne. Le podium, Al-Attiyah en rêve encore et fera tout pour y monter. Pointé à une vingtaine de minutes, Giniel de Villiers n’est pas à l’abri d’un retour du Qatari même s’il devra ouvrir la route mardi entre Calama et Iquique. « Je suis encore un peu sur la déception mais c'est la course et donc nous nous concentrons maintenant sur le fait d'attaquer au maximum et d'essayer de remporter le plus de spéciales possibles. Et même si tout le monde roule fort, nous remportons celle-ci, ce qui prouve que j'utilise de mieux en mieux le potentiel de la voiture. Alors même si nous en sommes encore loin, je crois encore à mes chances d'accrocher le podium, car la route est encore longue. » Et elle sera parsemée de dunes.

Le mot du jour : Atacama

Le Dakar sud-américain a trouvé dans le désert chilien son terrain de jeu principal. Les dunes y sont magistrales et le sable très piégeux. Mardi, les meilleurs franchisseurs vont s’en donner à cœur-joie pendant 150 km. Un beau zig-zag en plein désert où le Dakar pourrait se jouer définitivement.

SS : Secteur Sélectif ou "Spéciale" où les concurrents sont chronométrés.

Xavier Richard @littletwitman