Nasser Al-Attiyah - Vainqueur 2015
Nasser Al-Attiyah, vainqueur 2015 | AFP - FRANCK FIFE

Le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini) remporte son 2e rallye Dakar auto

Publié le , modifié le

Le Qatari Nasser Al-Attiyah a remporté samedi son deuxième rallye Dakar en franchissant la ligne d'arrivée de la dernière spéciale chronométrée à Baradero, au nord de Buenos Aires, signant la 4e victoire d'affilée de Mini. Déjà vainqueur en 2011, Al-Attiyah devient le 7e pilote double vainqueur avec le Français Jean-Louis Schlesser et le Japonais Hiroshi Masuoka (2 titres),derrière les Français René Metge et Jean-Pierre Lartigue (3 titres), le Finlandais Ari Vatanen (4 titres) et le Français Stéphane Peterhansel (5 titres). La dernière étape samedi a été remportée par l'Américain Robby Gordon.

Sur le podium auto du Dakar 2015, le Qatari a devancé le Sud-Africain Giniel de Villiers, sur Toyota, vainqueur en 2009, et le Polonais Krzysztof Holowczyc, sur Mini également.

Al-Attiyah et Holowczyc ne sont cependant pas réellement partenaires. Si le Polonais était bien pilote officiel de l'écurie allemande, le Qatari lui avait seulement loué sa voiture et évoluait sous les couleurs du Qatar et d'une célèbre boisson énergisante, concurrente justement du sponsor principal des trois Mini officielles!
Nasser Al-Attiyah, vainqueur de cinq étapes cette année, soit 24 dans toute  sa carrière sur cette épreuve, a largement dominé la compétition, dont il a  occupé la tête depuis la 2e étape. Il aurait même pu être en tête depuis la première étape, le 4 janvier, si un excès de vitesse (68 km/h au lieu de 50 dans une partie de la spéciale du jour) n'avait pas amené les commissaires de course à le pénaliser de 2 minutes, le rétrogradant ainsi à la 7e place.

Arrivé sur le Dakar en 2004, le Qatari, également médaillé de bronze en tir (ball-trap) aux jeux Olympiques de Londres 2012, a couru au total 11 Dakar,  franchissant la ligne d'arrivée à six reprises. Avec ses deux victoires 2011 et 2015, Al-Attiyah est monté deux autres fois sur le podium, en 2010 (2e) et 2014 (3e).
Quant au premier buggy Peugeot à l'arrivée de ce Dakar, une épreuve que le constructeur français retrouvait après 25 ans d'absence, c'est celui de  Stéphane Peterhansel, seulement 11e. Mais le Français, onze fois vainqueur de la compétition (six fois en moto, et cinq en voiture), fort de son expérience et de ce qu'il faudra améliorer sur sa Peugeot, a déjà pris rendez-vous pour l'année prochaine. 

Christian Grégoire