Dakar 2016 Honda Goncalves
C'est parti pour le Dakar 2016 ! Place samedi au prologue de 11 kilomètres entre Buenos Aires et Rosario | FRANCK FIFE / AFP

Le prologue du Dakar à la loupe

Publié le , modifié le

C'est parti pour plus de 9000 kilomètres entre Buenos Aires et Rosario. Une boucle brûlante avec une belle incursion sur l'altiplano bolivien qui est en passe de devenir lui aussi un classique du Dakar sud-américain. Comme souvent, le rallye s'élance de la capitale de l'Argentine et fait un premier stop à Rosario là où la plupart des concurrents espèrent revenir. C'est dans la ville de naissance du drapeau argentin que se tiendra le podium d'arrivée le 16 janvier.

La spéciale du jour

Motos/Quads/Autos/Camions : Etape 346 km. Spéciale : 11 km

Le parcours : Le quart d'heure sud-américain

Quinze minutes, ce sera plus ou moins le temps affiché sur les compteurs selon les concurrents et leur monture qui vont défier le chronomètre dans un prologue de 11 kilomètres. Ce tout premier secteur spécial ne contient aucune difficulté majeure, hormis un passage au bord de l'eau. Avec ses lignes droites et ses virages à 90°, cette mise en bouche donnera le ton des jours à venir…

Les enjeux : A l’assaut du top 10

Ne croyez pas qu'il n'y s'y passera rien. Du classement de ce prologue déterminera les ordres de départ de la première étape et un peu des suivantes. En effet, la première partie du parcours de ce Dakar se déroule sur des pistes relativement étroites et poussiéreuses. Les possibilités de dépassement étant limitées, aucun favori de chaque catégorie ne voudra se retrouver au-delà de la 10e place. Ça promet chez certains une prise de risque maximale !

Le mot de Stéphane Peterhansel : "On a plus à perdre qu'à gagner"

"Le prologue va donner une première hiérarchie mais on a plus à perdre qu’à gagner. Si on fait un prologue correct, on aura sa position dans la hiérarchie qui permettra de partir avec ceux qui ont la même vitesse. A la moindre erreur, au petit tête-à-queue qui ferait perdre 15 ou 20 secondes, on perdrait beaucoup de places et les journées suivantes seraient très galères. Il faut faire très attention. En règle générale, quand tu fais un mauvais départ, tu le payes plusieurs fois, sur plusieurs jours."