Peugeot 2008 DKR salar 2015
La Peugeot 2008 DKR sur le salar d'Uyuni en janvier 2015 | DR

La Peugeot 2008 DKR passera par la Chine

Publié le , modifié le

Le calendrier se précise pour Peugeot Sport avant de retenter sa chance sur le Dakar 2016 dont les grandes lignes du parcours ont été dévoilées jeudi dernier. A Velizy, l'équipe de Bruno Famin a entamé une profonde évolution de la 2008 DKR. Moteur, châssis et suspension, tout y passe ou presque. Avant de revenir en Amérique du Sud, deux autos seront au départ du Grand China Rally fin août. Et comme nous vous l'annonçions la semaine dernière, David Castera sera bien le copilote de Cyril Despres en remplacement de Gilles Picard.

Ça tourne à plein régime dans les ateliers yvelinois de Peugeot Sport. Avec une séance de développement prévue chaque mois et de nombreuses évolutions sur la 2008 DKR, le Lion doit encore faire face à un planning très serré. "Notre programme d’essais et de développement est ambitieux. Nous savons que nous sommes attendus mais nous attendons aussi beaucoup de notre développement afin d’être en mesure de nous battre pour la victoire", affirme le patron de Peugeot Sport Bruno Famin. En retrait dans plusieurs secteurs lors du précédent Dakar, Peugeot doit progresser sur la performance et la fiabilité. "Nous avons d’ores et déjà avancé sur la performance moteur mais aussi sur le poids, reprend Famin. Nous allons travailler les suspensions dans le but d’augmenter la vitesse de passage sur les obstacles." Le châssis va lui aussi subir des modifications avec une augmentation de la largeur les voies d’une vingtaine de centimètre. Idem du point de vue de l’empattement. Au regard de la quantité d'évolutions à apporter, ce nouveau châssis ne sera utilisé que pour sur le Dakar 2016.

Tests au Maroc et en Chine

Ces grands travaux étaient attendus par les pilotes. Carlos Sainz, qui avait abandonné en janvier dernier, les espérait. Pour le moment ça va dans le bon sens mais l'exigeant Matador en demande encore plus. "Nous avons démarré rapidement le développement 2016 et il le fallait car nous avons un gros travail pour faire évoluer la voiture, explique-t-il dans un communiqué du team. Nous avons déjà roulé en Espagne, où j’ai pu apprécier les quelques progrès sur le moteur,  et en ce moment au Maroc pour continuer le développement de fond. Mais j’attends avec impatience les grosses évolutions châssis pour gagner en confiance avec l’auto." D'ici janvier, Sainz et Peterhansel auront droit à plusieurs séances de travail au Maroc et une course de rodage en Chine où la marque est très implantée. Ce n'est sûrement pas un hasard si le constructeur français a choisi le continent asiatique plutôt que le Desafio Inca au Pérou début septembre alors que le parcours du Dakar 2016 passera par les dunes péruviennes.

Castera avec Despres

Enfin, Peugeot a officialisé le recrutement de David Castera comme copilote de Cyril Despres. L'ancien directeur de course sera un appui précieux pour l'ancien motard reconverti sur quatre roues. Despres poursuit lui son apprentissage et enchaîne les expériences au volant. "Au retour du Dakar je me suis posé pour réfléchir, faire le tri et une remise en question, indique-t-il. De là j’ai roulé sur la glace, sur circuit et j’ai l’impression d’avoir passé un cap lors des essais et de la course en voiture 0 au rallye des Causses sur une 208R2. J’ai remarqué que je manquais d’agressivité au volant. Je peux désormais le dire, je suis un pilote auto ! J’ai donc fait ma rentrée des classes au Maroc et j’ai passé une excellente première journée d’essais. Je me suis senti à l’aise dans la voiture. Je l’appréhende mieux. J’ai aussi roulé pour la première fois avec David (Castera). Gilles Picard pouvait m’accompagner uniquement sur le premier Dakar. Nous nous sommes trouvés avec David que je connais depuis 15 ans notamment de la moto." 

Xavier Richard @littletwitman