Sheldon Creed buggy gordon Dakar 16
Le buggy de Sheldon Creed sera-t-il à son aise de retour en Argentine ? | FRANCK FIFE / AFP

La 7e étape du Dakar à la loupe

Publié le , modifié le

Retour à la case départ ou presque. Avant de goûter à un repos bien mérité à Salta et avant d'aborder la deuxième semaine de tous les dangers, le Dakar quitte l'altiplano bolivien vers l'Argentine. Près de 800 km dont 353 de spéciale. Des arrivées de nuit sont à prévoir.

  • La spéciale du jour

La spéciale du jour

Motos / Quads / Autos / Camions : Etape 793 km. Spéciale : 353 km

  • Le parcours : Les pieds dans l'eau

Le parcours : Les pieds dans l'eau

La redescente vers Salta n'aura rien d'une ballade sauf à mettre le coude à la portière et profiter du spectacle minéral. Pour la grande majorité des concurrents, il reste un dernier coup de collier à mettre pour atteindre la journée de repos et basculer en deuxième semaine. Avant de penser à un bon lit, il faudra sortir sans encombre des lits des rios. Des bains de boue sont à prévoir au fil des nombreux passages de gué où attendent trous, ornières et bosses. Un terrain plus que glissant et très lent pendant au moins 60 km. Rares sont les possibilités de rouler plus de 400 mètres en troisième... Après ce petit morceau d'enfer, retour en altitude jusqu'à 4580 m. La piste est plus roulante. Le tracé reprend un tiers de celui de la 5e étape mais en sens inverse évidemment. "Pas la peine d’en rajouter, ce sera déjà assez dur comme ça", estime Etienne Lavigne le patron du Dakar.

  • Les enjeux : A quitte ou double

Les enjeux : A quitte ou double

L'étape d'avant journée de repos fait souvent l'objet d'une intense bagarre. Certains y voient l'occasion de lâcher la cavalerie au détriment d'une course réfléchie. Ce tracé d'Uyuni à Salta a tout du piège à grosse pointure. Tout dépendra du risque que les concurrents voudront prendre sans abîmer leur machine. Attaque ou défense, choix cornélien qui ne sera pas sans conséquence sur le classement général.  "Rouler à fond en prenant de gros risques avec l’espoir de creuser un écart ou préserver la machine en comptant sur un faux pas des copains ? Ceux qui trouveront le juste milieu entre les deux options auront raison en arrivant à Salta", prédit Jean-Pierre Fontenay.

VIDEO : les recos de la 7e étape du Dakar