KTM, Honda, Yamaha et Sherco : A chacun ses ambitions

KTM, Honda, Yamaha et Sherco : A chacun ses ambitions

Publié le , modifié le

Expérience contre jeunesse, fiabilité contre vélocité, tout les opposent ou presque. Entre KTM et Honda, ce Dakar s'annonce des plus serrés. Si Yamaha et Sherco veulent avoir droit au chapitre, c'est le tenant du titre Marc Coma qu'il faudra suivre.

Treize ans de règne, une éternité en sport et en rallye-raid. Pareille série ne se retrouve guère ailleurs. C'est pourtant l'incroyable main mise de KTM sur le Dakar. Une collection de victoires largement garnie par les deux ténors de la discipline Cyril Despres et Marc Coma (Ils ont remporté alternativement les neuf dernières éditions, ndlr). L'Espagnol, affranchi du joug du Français, parti s'essayer en auto, le voilà au cœur de la cible face à une armada de prétendants. Les plus sérieux sont chez Honda qui continue d'investir massivement pour détrôner la firme autrichienne. Après deux saisons d'apprentissage, la CRF 450 Rally du HRC est certainement la plus performante des machines du plateau. Mais les impétueux savent que ce rallye ne se joue pas que sur la performance. Bien que plus rapide des motards en 2014, Joan Barreda n'a pas pesé bien lourd face à Coma, navigateur hors pair et excellent gestionnaire.

Coma n'est pas seul

"L'expérience est importante sur le Dakar, reconnaît Barreda, et personne de notre génération n'a gagné lors des cinq dernières années. Ce sera mon 5e Dakar et si tout marche comme il faut, j'espère que je peux gagner." Coma est prévenu mais le rôle du gibier ne lui fait pas peur. Il sait qu'il pourra compter sur des équipiers chevronnés (Jordi Villadoms, Ruben Faria et Sam Sunderland, ndlr) qui pourront l'aider ou même le suppléer en cas de pépin majeur. "Je n'ai jamais gagné deux fois consécutive donc c'est un objectif que j'ai en tête désormais, avoue le chef de file des KTM. Nous avons de nouveaux gars dans l'équipe cette année et ils se sont vite adaptés à l'atmosphère familial dans le bivouac."

Yamaha et Sherco en embuscade

Derrière ce match de titan reste l'inconnu Yamaha. Sans Despres, la firme aux diapasons compte notamment sur Olivier Pain (3e l'an passé), Juan Pedrero (2 fois dans le top 5), Michael Metge, Frans Verhoeven et Alessandro Botturi pour griller la politesse aux autres constructeurs. La moto a subi de profond changement avec un réservoir unique qui simplifie l'implantation de l'injection et en limite les dégâts. En revanche, il a fallu retravailler tout l'équilibrage des masses. Enfin, restons dans le bleu avec Sherco qui s'est fait sa place sous le soleil du Dakar avec des résultats encourageants malgré un budget largement inférieur. Alain Duclos en sera le leader accompagné d'un revenant, l'enduriste Fabien Planet. Ensemble, ils peuvent placer quelques banderilles dans une course qui sera à coup sûr animée.

Xavier Richard @littletwitman