Honda team Dakar vérif
Le HRC au complet avant le départ du Dakar 2015 | DR

Honda n'a plus le choix

Publié le , modifié le

Souverain en MotoGP avec l'intenable Marc Marquez, la cellule compétition de Honda, le célèbre HRC, n'arrive pas encore à s'imposer sur le Dakar. Depuis trois ans, les moyens sont colossaux. Mais hormis une collection de victoires d'étape, aucun podium final à se mettre sous la dent. Pour Joan Barreda et Helder Rodrigues, il est grand temps de scorer.

Les erreurs de jeunesse, l'excès de confiance parfois même l'arrogance, les grands constructeurs qui débarquent sur le Dakar en font très vite les frais. Cette épreuve s'aborde avec la plus grande humilité et toute expérience est la bienvenue. Avec ses galères et aussi ses victoires (5 étapes pour Barreda en 2014), Honda est cette fois un concurrent plus que crédible pour la victoire. Tout est dans les mains des pilotes pour déloger KTM de son trône. Aux yeux de tous les observateurs, il ne fait aucun doute que Joan Barreda est le pilote le plus rapide du plateau. Trop en mettre, c'est certainement ce qui lui a coûté un meilleur résultat final depuis deux ans d'autant que la navigation n'est pas un de ses points forts. Sous pression, l'Espagnol a retenu la leçon et fait tout pour se caler dans les traces de son glorieux aîné Marc Coma, quadruple vainqueur de l'épreuve sur une moto orange. "L'expérience est importante sur le Dakar, reconnaît Barreda, et personne de notre génération n'a gagné lors des cinq dernières années. Ce sera mon 5e Dakar et si tout marche comme il faut, j'espère que je peux gagner."

Barreda se pose enfin

Les progrès les plus visibles de Barreda "bang bang" sont dans la gestion de course. Parfois rien ne sert d'attaquer comme un dingue pour une poignée de secondes. "Ce sera une longue course donc le plus important sera de ne pas faire d'erreur en navigation, spécialement en haute altitude où ce sera le plus difficile, assure-t-il. Le plus gros défi qui nous attend sera là haut avec de très basses températures. Je me suis bien entraîné pour cela." Son coéquipier Helder Rodrigues arrive lui en pleine confiance sur le Dakar. Le Portugais fait corps avec sa CRF 450. "J'ai disputé plusieurs courses en championnat du monde et ça a été une très bonne préparation, explique-t-il. Ca n'aide pas seulement votre corps à s'entraîner pour le Dakar, mais ça vous permet de tester la machine dans des conditions similaires à l'Amérique du Sud. Grâce à cette préparation, j'arrive sur le Dakar avec une grande confiance." Côté mécanique, le HRC a fait évoluer sa machine pour gagner en fiabilité, la clé sur ces courses d'endurance. "L'équipe a travaillé dur sur la moto et elle semble complètement différente de l'an passé, reprend Barreda. Il n'y a pas un changement majeur mais plusieurs petites modifications pour nous aider à obtenir un meilleur résultat au Dakar." La dernière victoire de Honda sur le Dakar remonte à 1989 avec Gilles Lalay. La marque japonaise venait d'en signer quatre consécutives avec Cyril Neveu et Edi Orioli. Le HRC n'en demande pas tant.