Honda mise sur le club des 5 au Dakar

Honda mise sur le club des 5 au Dakar

Publié le , modifié le

Face à l'écrasante domination de KTM sur le Dakar, Honda a mis le paquet sur son effectif. Le 4 janvier prochain à Buenos Aires, ils sont cinq à piloter la CRF450 RALLY sous la banière officielle du HRC. Pour épauler Joan Barreda, Paulo Goncalves et Helder Rodriguez, le constructeur japonais a recruté le Chilien Jeremias Israel et la meilleure femme du rallye-raid Laia Sanz.

Depuis son retour en rallye-raid en 2013, Honda n'a jamais été aussi prêt de remporter un Dakar. Grâce à de gros investissements, la CRF450 RALLY est devenue la meilleure moto du plateau. Il ne manque qu'un pilote du niveau de Marc Coma et Cyril Despres pour remporter le Graal. Le Français, quintuple vainqueur du Dakar, ayant décidé de quitter les deux-roues pour se reconvertir sur quatre roues chez Peugeot, l'homme à battre est Coma. Malgré sa flèche Barreda et ses lieutenants Goncalves et Rodriguez, Honda attend toujours son heure. Faute d'avoir un pilote du niveau de Coma, il est possible d'isoler l'Espagnol par le nombre. Avec cinq motards équipés d'une moto d'usine, le HRC va pouvoir mener une course d'attaque. "La nouvelle équipe HRC a un énorme potentiel, assure le général manager Martino Bianchi. Elle combine le meilleur de différents pilotes pour en faire une équipe gagnante. Nous avons montré qu'on pouvait gagner et on veut maintenant remporter "le" rallye. Le Dakar est plus qu'une course, c'est la mère de tous les rallye-raids. C'est une aventure et un immense challenge. Cette course de 9000 km est pleine de pièges et le prestige du vainqueur est énorme. Ce sera notre but principal."

Une moto à épouser

Fine lame du HRC, Joan Barreda ne vise rien d'autre que la victoire. "Le dernier Dakar a été très intense, très dur, très difficile jour après jour. Mais nous avons toujours été devant et on n'a jamais lâché malgré les accidents et les problèmes mécaniques. Nous avons montré que la moto était capable de gagner et l'équipe a bien travaillé dans ce sens. Honda veut gagner et on espère être les premiers à le faire cette année." Champion du monde avec Honda, Goncalves ne tarit pas d'éloge sur sa monture. "C'est petit, puissant et facile à piloter. La meilleure moto que je n'ai jamais pilotée et un élément essentiel de mon titre de champion. C'est une moto fantastique et si je le pouvais, je l'épouserai." La grande nouveauté présentée jeudi à Aragon en marge du MotoGP, c'est la présence de la Catalane Laia Sanz. "L'an dernier, j'avais roulé sur la meilleure moto qu'il m'est été donné de conduire et j'avais eu de bons résultats (16e du Dakar 2014). Cette année, la moto sera encore meilleure et ce sera encore plus de pression mais je vais continuer à donner le maximum sur la piste pour aider le HRC a atteindre son but."

Xavier Richard @littletwitman