Robby Gordon voit ses espoirs de victoire finale s'envoler
Robby Gordon voit ses espoirs de victoire finale s'envoler | AFP - Franck Fife

Gordon sur le toit

Publié le , modifié le

Ce n'est pas le jour de Robby Gordon ! Tonneau par l'avant, voiture sur le toit, radiateur cassé. L'Américain n'est pas au bout de ses peines pour terminer cette quatrième étape du Dakar 2013 qui arrive à Arequipa.

Une réputation, ça s'entretient. Celle des cabrioles de Robby Gordon dépasse les frontières depuis plusieurs années. Lancé dans une course poursuite pour reprendre le temps perdu dans le prologue de Pisco, l'Américain voulait remonter très vite au classement. Parti deuxième de la spéciale derrière Nasser Al-Attiyah, Gordon s'est lancé comme une balle dans sa chevauchée. Beaucoup trop vite pour tenir ce rythme endiablé. Au kilomètre 29, le Hummer orange s'est planté sur l'avant et est parti en tonneau. Malheureusement, le soleil n'était pas complet et le buggy s'est retrouvé prisonnier sur le toit.

Valter à la rescousse

Gordon n'avait plus qu'à attendre son camion assistance ou un généreux Saint-Bernard. C'est alors que le camion N.524 du Tchèque Jaroslav Valter est arrivé. Un coup de sangle et le Hummer a repris sa liberté au petit trot. Faut pas pousser quand même. Malheureusement, dans le choc, le radiateur a rendu l'âme. Et on ne roule pas sans refroidir un moteur. Condamné à un nouvel arrêt, Gordon n'est pas certain de pouvoir rallier Arequipa ou alors tard dans la nuit...

Vidéo: Gordon à l'envers

Voir la video