Robby Gordon (Hummer)
Robby Gordon (Hummer) très à l'aise dans le sable | JACKY NAEGELEN / POOL / AFP

Gordon s’offre une belle sortie

Publié le , modifié le

Robby Gordon est un homme d’image. La dernière de ce Dakar 2013 sera positive. Sur un terrain favorable à son Hummer, l’Américain a profité du train-train des Mini pour remporter la 13e étape devant un autre affamé, Guerlain Chicherit (SMG). Le leader du général Stéphane Peterhansel a lui roulé avec prudence pour assurer son onzième sacre. Sauf retournement, il sera à nouveau couronné à Santiago samedi.

44'38", c'est l'écart qui sépare désormais le "patron" de son seul rival, Giniel De Villiers (Toyota). Peterhansel n'a pas besoin de grossir son palmarès déjà bien garni. Avec 62 victoires en spéciale au compteur, le leader a laissé les furieux se battre à coup d'accélérateur (9e temps). "Il fallait passer cette étape sans problème, alors il y avait beaucoup de stress dans la voiture, d’abord pour franchir les premières dunes, a expliqué Peterhansel. Ensuite on commence à écouter le moteur, et tous les petits bruits. On n’a vraiment pas pris de risques, on n’a perdu quelques minutes, mais on gère de cette façon. Il y avait quelques dunes qui étaient impressionnantes, mais plutôt que risquer de se planter dedans, nous avons préféré trouver des passages à droite et à gauche pour retrouver la piste ensuite. Aujourd’hui c’était moins stressant qu’hier, de la gestion tranquille. Ce sera plus simple demain parce qu’il y a encore moins de kilomètres. Il doit nous rester 45 minutes d’avance, alors nous allons continuer tout aussi tranquillement. Le soulagement, ce n’est pas encore maintenant. On connaît l’histoire : tant qu’on n’a pas passé la ligne d’arrivée, il peut encore se passer des choses. Même si c’est une petite spéciale, il va falloir la faire."

Roma perd sa 3e place

Devant, Chicherit et Gordon ne se sont pas faits prier pour avoir le pied lourd. Dans la même seconde à 23 kilomètres de la fin de la spéciale, les deux hommes se sont battus comme des chiffonniers mais le dernier mot est revenu à Gordon pour 22 secondes. Dans cette étape sans grand mouvement à l'avant, le podium n'est pas resté figé. Contraint d'attendre son chef de file pour le suppléer en cas de besoin, Nani Roma a laissé filer la 3e place du général au profit du Russe Leonid Novitskiy. Pointé à 11 minutes de son coéquipier, Roma devrait se contenter du 4e rang, soit deux marches de moins qu'en 2012. Titillée les SMG et les buggys de Qatar Red Bull, l'équipe X-Raid obtient un triomphe grâce à la 5e place d'Orlando Terranova.

Vidéo : le résumé de l'étape auto

Voir la video