Gordon mis hors course

Gordon mis hors course

Publié le , modifié le

La rumeur enflait de jour en jour. Gonflé le Hummer ? Oui aux yeux des commissaires de course qui ont décidé, après avoir contrôlé la voiture à Iquique, de mettre l'Américain hors course. Le véhicule ne serait pas conforme aux articles 1P et 3P du règlement. Gordon a décidé de faire appel. Celui-ci étant suspensif, l'Américain peut continuer la course et c'est la Fédération du Sport Automobile qui rendra la décision finale concernant ce non respect du règlement.

C'était donc trop beau pour être vrai. Aux mains du tenant du titre Nasser Al-Attiyah, le Hummer faisait des miracles mais était victime de quelques pépins mécaniques. Dans celles du patron, le monstre orange suivait une trajectoire rectiligne au point de venir chatouiller les pare-chocs de la Mini du leader Stéphane Peterhansel. Dans le bivouac, les performances de Gordon avaient fini par mettre la puce à l'oreille des commissaires techniques. Mardi soir à Iquique, ils se rendaient par deux fois à l'assistance du Hummer pour étudier à la loupe le véhicule américain.

Un Hummer aérien...

Une décision devait intervenir mercredi. La sanction est finalement tombée au terme de la 10e étape avec la mise hors course de l'équipage suite à une non-conformité aux articles 1P et 3P. "Nous avons rendu obligatoire l'installation d'une +bride+ à l'entrée du conduit d'air, limitant sa capacité d'absorption afin de réduire les performances dans le mélange air/essence", a expliqué le directeur de course David Castera. Son Hummer bridé, Gordon a trouvé un autre moyen d'apporter de l'air dans son moteur grâce à son système de gonflage-dégonflage des pneus. En dérivant ce compresseur pour contourner la bride du règlement, l'Américain boostait son moteur V8 d'une simple pression sur un bouton du tableau de bord. Il doublait la puissance autorisée avec des chiffres allant de 600 à 700 chevaux. Pratique mais interdit !

Gordon fait appel

Une journée après l'abandon du Qatari, l'équipe US n'avait plus qu'à plier bagage et rentrer à la maison. De cela il n'était pas question pour Gordon. Le pilote américain jure que ce bricolage n'a aucun impact sur la vitesse de son Hummer et c'est la raison pour laquelle il a fait appel auprès de la FFSA. Il pouvait ainsi reprendre le volant en attendant un jugement définitif. 

Voir la video

Voir la video

Xavier Richard @littletwitman