Robby Gordon sur son Hummer
Robby Gordon sur son Hummer | JUAN MABROMATA / AFP

Gordon et De Villiers retardés

Publié le , modifié le

Robby Gordon et Giniel de Villiers, deux figures du Dakar ont connu une première alerte lors de la première étape entre Rosario et San Luis. Le Hummer de l'Américain n'a pas pu prendre le départ à temps tandis que le Sud-Africain a effectué un stop-and-go sur la piste, perdant près de trois minutes pour des raisons encore inconnues.

Pour une étape qui ne présentait aucune difficulté majeure, ce premier test en dit déjà long sur le niveau de certaines voitures. La jeunesse se porte rarement au pouvoir sur un Dakar, qui plus est sur quatre roues. Le nouveau Hummer de Robby Gordon a été le premier à découvrir ses faiblesses en refusant de prendre le départ de la spéciale. Après quelques minutes d'attente, l'Américain a fini par débuter la spéciale.

Giniel de Villiers a lui été stoppé dans son élan. Un petit arrêt au bord de la piste avant de repartir à l'assaut du chrono. Prétendant au podium avec son Toyota, le Sud-Africain est déjà dos au mus avec plus de dix minutes de retard sur ses principaux rivaux. Le dernier pilote de pointe à avoir connu des soucis est Lucio Alvarez. Fer de lance du nouveau Ranger de Ford, l'Argentin s'est soudainement écarté après 100 kilomètres avant de reprendre la route. Lui aussi a perdu gros.