Robby Gordon
Le Hummer piloté par Robby Gordon | AFP PHOTO / Juan Mabromata (4/01/2014)

Gordon en a bavé

Publié le , modifié le

Le nouveau Hummer de Robby Gordon n’est pas une réussite. Construit à la hâte, le « Gordini » a eu un très gros coup de chaud et est déjà hors course pour le Top 10.

« Je ne sais pas ce qui s'est passé, on a roulé tranquille sur la route de liaison pour venir et tout allait bien, mais dès que nous avons attaqué la spéciale, nous avons souffert de Vapor lock, et on a dû s'arrêter », raconte l’ancien pilote de Nascar.

Le pire était à venir pour Gordon, incapable de rouler longtemps. « Tous les autres liquides de la voiture ont commencé aussi à surchauffer, et on a dû s'arrêter en tout au moins 5 ou 6 fois... Finalement, alors que nous étions encore arrêté le concurrent 390 nous a proposé de nous tracter jusqu'à la fin de la spéciale... Franchement, c'est étrange, je ne sais pas d'où ça vient, on va étudier ça au bivouac, mais ça fait mal au coeur, parce que c'est seulement le 1er jour de course et on prend déjà deux ou trois heures de retard... Ca craint! » Pointé à 2 heures et 8 minutes du vainqueur, Gordon peut déjà viser 2015…