Ambiance de départ à Mar del Plata
Ambiance de départ à Mar del Plata |

Feliz...

Publié le , modifié le

C'est à une véritable cohue que le rallye a dû faire face durant les longues heures de présentation des concurrents sur la grande place du centre de Mar del Plata au bout de la grande avenue qui mène à la plage. Les pilotes aussi se sont prêtés au jeu, saluant la foule massée le long des barrière .Dernier bain de foule avant la solitude du désert.

Mais si l'océan était calme et ses quelques clapotis complétement étouffés par les bruits des moteurs, la marée humaine, elle, était joyeuse, accueillant comme il se doit ce moment de fête. Pour tout dire, les pilotes étaient tout aussi ravis de cette ferveur, et ont participé en klaxonnant de toutes leurs trompes, pour remercier les Marplatensesde ces jours d'avant-course.

C'était aussi pour eux sans l'occasion de se laisser un peu aller, en quittant la ville, avant de retrouver des lieux moins hospitaliers, faits de sable et piège, un parcours anarchique sur lequel ils vont devoir ne pas relâcher leur vigilance.Pour le départ officiel de ce 33e Dakar et le jour de l'an, après avoir flirté avec le bord de mer et avalé quelques dunettes pour faire passer quelques tests bienvenus à leurs machines, ils atteignent les contreforts de la Pampa. Sous un soleil accablant, le rallye commence à jouer avec les nerfs et les changements d'habitudes.Dans un parc immense abritant la base nautique, le Rallye a pris ses quartiers. Et commence à trouver son rythme. D'autant que la ville de Santa Rosa, vestige de la "conquête du désert", dans laquelle nous sommes entrés aux premières heures du jour, ville endormie, est à quelques lieues, encore en peu assoupies de sa Saint-Sylvestre.   

La troupe du Dakar trouve petit à petit ses repères et la salle de presse attend les premiers classements, les premiers chronos.Cette fois-ci, le rallye est bien lancé. Feliz 2012 !

Christian Grégoire