Nasser Al-Attiyah
Le pilote qatari Nasser Al-Attiyah | AFP - FRANCK FIFE

Encore une étape pour Nasser Al-Attiyah (Mini) en autos

Publié le , modifié le

Nasser Al-Attiyah (Mini) a fait un pas de plus vers la victoire dans ce Dakar 2015. Le pilote qatari a en effet remporté la 10e étape, avec 1'35" d'avance sur Orlando Terranova (Mini). Il s'agit de son 4e succès d'étape lors de cette édition, qui lui permet de conforter sa position de leader du classement général. Son premier poursuivant, le Sud-Africain Giniel De Villiers (Toyota) concède encore plus de quatre minutes aujourd'hui. La journée a été marquée par le gros crash du tenant du titre, Nani Roma (Mini).

Nasser Al-Attiyah se rapproche d'une deuxième couronne sur le Dakar. Victorieux en 2011, 2e en 2010 et 3e l'an dernier, il compte désormais plus de 28 minutes d'avance sur son premier poursuivant au général, Giniel De Villiers (Toyota). Le Sud-Africain a perdu encore plus de quatre minutes lors de cette journée, qu'il finit en 4e position sur la ligne d'arrivée à Salta. Troisième du général, Yazeed Alrajhi (Toyota) a un peu mieux limité la casse, mais sa 3e place à plus de 3'39" du Qatari le repousse à plus de 43 minutes. Nasser Al-Attiyah a donc creusé un énorme écart avec ses rivaux.

A moins d'un gros problème mécanique ou d'une erreur grossière, la première place lui semble promise à l'arrivée à Buenos Aires, dimanche. "Nous faisons le boulot tous les jours, je ne m'occupe pas du reste. Il faut être à l'arrivée. Je suis content de la façon dont ça s'est passé, nous menons le rallye depuis le départ de Buenos Aires", a-t-il déclaré sur la ligne. Giniel De Villiers se voulait lucide: "Je n'ai pas forcé, spécialement quand nous avons vu ce qui est arrivé à Nani, cela montre qu'on peut toujours être surpris et avoir un accident. Nasser est trop loin devant, il n'y a pas de raison de prendre des risques. S'il ne fait pas d'erreurs, on ne pourra pas le reprendre, mais c'est toujours possible qu'il en commette une."

Après avoir perdu trois heures hier, Stéphane Peterhansel a mené sa Peugeot 2008 DKR en 9e position de l'étape, à 7'23 du vainqueur. Il est le premier pilote du Lion au classement général, en 14e place, à 5h14 d'Al-Attiyah. Cette journée n'a pas non plus ressemblé à celle de la veille pour Nani Roma. Malmené depuis le début de cette édition, le pilote espagnol avait redressé la tête en s'imposant. Mais il est parti à la faute dans cette étape ramenant le Dakar en Argentine, au km193. Des tonneaux, une voiture très abîmée, le tenant du titre a fait une croix définitive sur cette épreuve 2015.