Marc Coma (KTM) Dakar 2014 stage 4
Marc Coma (KTM) est parti à l'attaque | DR

Dakar:Coma gagne une 5e étape raccourcie

Publié le , modifié le

Grosse fatigue sur le Dakar. Suite à de nombreux accidents et pour des raisons de sécurité, l'étape moto a été amputée d'une spéciale. Très discret depuis le départ de Rosario, Marc Coma (KTM) a sorti le grand en navigation là où de nombreux leaders ont craqué. L'Espagnol fait coup double en remportant cette 5e étape entre Chilecito et Tucuman et en s'installant en tête du classement général.

A Joan Barreda la vitesse et la poisse à Marc Coma la navigation ...et la chance. Le triple vainqueur du Dakar est sorti de sa boîte au bon moment ! Au km 195, une bifurcation a trompé tout le monde sauf Marc Coma. Le pilote KTM en a profité pour creuser un gros écart sur un groupe de favoris où figuraient Joan Barreda, Juan Pedrero Garcia, Francisco Lopez, Israel Esquerre, Kuba Przygoski, Ivan Jakes et Alain Duclos. Dans le 2e tronçon, Coma aurait pu tout perdre à cause d'une fuite d'essence colmatée avec l'aide de Jordi Viladoms (2e à 13 minutes) mais l'annulation de la spéciale lui sauvera la mise. Et c'est le pactole qu'il va recevoir ! "La journée a été encore très dure, raconte le Catalan. Il fait une très grosse chaleur. On est toujours à la limite aussi au niveau de la navigation à cause des pluies qui empêchent de voir quoi que ce soit. Pour arriver, sur la fin de l’étape, j’ai fait 10 kilomètres, perdu dans le lit d’une rivière. En général c’est dur pour tout le monde."

Honda dans le dur

Après le moteur cassé en spéciale de Sam Sunderland mercredi, Honda a grillé un nouveau joker. Le HRC a vu la moto de Paulo Gonçalves brûler dans la première spéciale du jour. Grand battu, Joan Barreda occupe la 2e place du général mais à 41 minutes 10 secondes de Coma. "Sur la 1re partie de la spéciale j’ai eu des problèmes d’arrivée d’essence, explique Barreda. La navigation était très compliquée. J’ai atteint l’arrivée de la spéciale par une autre voie. J’ai perdu un way point, l’avant-dernier, et j’ai retrouvé Marc (Coma). Mais j’ai eu d’autres problèmes d’essence et c’est là où j’ai perdu beaucoup de temps. Il s’agissait ensuite d’arriver à la fin, de terminer sans autre souci… »

Despres enchaîne les pannes

Victime de surchauffe moteur et d'erreurs de navigation, Cyril Despres est lui irrémédiablement lâché. Il navigue au 8e rang à 1 heure 23 minutes du leader. "C’était une étape très dure physiquement, avec beaucoup de chaleur et de sable mou, et la navigation était très compliquée, indique le quintuple vainqueur du Dakar. J’ai cherché un point très longtemps, et je suis tombé en panne d’essence… Encore une journée noire. Des locaux sont arrivés, avec un quad, et nous avons transvasé de l’essence, mais on a perdu du temps. Ensuite j’ai eu une autre panne… C’est compliqué." L'autre grande claque du jour est pour Francisco "Chaleco" Lopez, relégué à plus de 53 minutes et très loin de ses objectifs avant de revenir au Chili. Il est temps pour les élites comme les amateurs que la course se repose à Salta. Plus qu'un jour à tenir.

Vidéo: Dure journée pour les motards