Bernhard Ten Brinke et son copilote Tom Colsoul
Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke et son copilote belge Tom Colsoul, sur leur Toyota | AFP - DPPI MEDIA - GREGORY LENORMAND

Dakar: Ten Brinke (Toyota) dame le pion aux Mini et aux Peugeot sur le prologue

Publié le , modifié le

La grande bataille n'a pas encore commencé sur le Dakar 2016, mais le prologue a déjà offert une petite surprise. Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke a placé son pick-up Toyota sur la plus haute marche du podium, au terme des 11km. En 6 minutes et 8 secondes, il a devancé Carlos Sainz (Peugeot 2008 DKR) de 3 secondes, Xavier Pons (Ford Ranger) de 4, Nasser Al-Attiyah (Mini), tenant du titre, de 5. Grande attraction pour ses premiers pas sur le Dakar, Sébastien Loeb (Peugeot) prend la 10e place à 9 secondes, dans le même temps que ses coéquipiers Stéphane Peterhansel et Cyril Desprès. La spéciale a été interrompue après qu'une voiture soit sortie dans la foule, nécessitant l'intervention des secours.

"C'était important d'être au bout du prologue, de ne pas faire d'erreurs dans la première journée." Sébastien Loeb, pour ses premiers tours de roue dans le Dakar, a assuré. Comme tous les prétendants à une bonne place dans quinze jours à Rosario, terme de cette première étape. Le nonuple champion du mondes des rallyes n'a donc pas fait d'étincelles lors de ce prologue de 11km, mais il a tout de même tenu un bon rythme, puisqu'il réalise le même temps que "M. Dakar", Stéphane Peterhansel, et que Cyril Desprès, tous deux sur la même voiture que lui à savoir la Peugeot 2008DKR16. Les trois hommes se trouvent néanmoins distancés de neuf secondes par le vainqueur du jour, le Néerlandais Bernhard Ten Brinke.

Au volant de son pick-up Toyota, le Néerlandais a remporté sa première spéciale en carrière sur le Dakar (la 5e pour Toyota), en conservant trois petites secondes d'avance sur la ligne d'arrivée sur un ancien rallyman et ancien vainqueur du Dakar (2010), Carlos Sainz. Le quatrième larron du Lion a frôlé sa 28e victoire en spéciale sur ce rallye. Il peut néanmoins se targuer d'être le premier dans le pot d'échappement de la Toyota. Du côté des Mini, tenantes du titre depuis quatre ans, c'est un tir groupé avec Nasser Al-Attiyah, vainqueur l'an dernier, en 4e position à 5 secondes, Nani Roma, vainqueur en 2014, 6e à 7 secondes, et Mikko Hirvonen, également ancien du WRC, 7e à 9 secondes.

Une course interrompue par un accident

Et attention, même s'il ne s'agit là que d'un prologue, les Toyota se mêlent à la lutte entre les deux grands favoris à la victoire. Outre Ten brinke, le Polonais Marek Dabrowski (7e en 2014) prend la 5e place, et le Sud-Africain Giniel De Villiers (vainqueur en 2009) finit en 8e position. A signaler la belle 3e place de l'Espagnol Xavier Pons au volant de son Ford Ranger, lui qui participe pour la première fois au Dakar.

Cette première journée d'épreuves a été marquée par un accident lors du passage des autos. Selon un communiqué de l'organisation, la voiture N.360, une Mini conduite par la première Chinoise engagée sur le Dakar, Guo Meiling, serait sortie de la route, blessant quatre spectateurs. Les secours ont aussitôt été dépêchés sur place pour venir en aide aux victimes.