Dakar : Loeb sans volant, pas longtemps !

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Sébastien Loeb et Daniel Elena lors du Dakar 2018
Sébastien Loeb et Daniel Elena lors du Dakar 2018 | ERIC VARGIOLU / E.V.A. / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

On le croyait définitivement allergique au sable. Avec un seul podium en 3 participations, Sébastien Loeb avait prévu « de ne pas revenir » sur le Dakar. L’Alsacien sera pourtant bien au départ de la 41e édition, le 6 janvier à Lima (Pérou), au volant d’un buggy 3008 du team PH Sport. Un engagement totalement privé, sans le moindre soutien officiel de Peugeot. Trois jours après sa 79e victoire en WRC au rallye de Catalogne et quinze jours après l’arrêt brutal du programme officiel Peugeot en championnat du monde de rallycross, Loeb prend son avenir en mains.

11 janvier 2018. Désert d’Arequipa. Une dune un peu plus haute que les autres, une mauvaise réception, et la Peugeot de Sébastien Loeb reste plantée là.  Daniel Elena blessé au dos, le duo franco-monégasque abandonne. Fin de l’histoire, croit-on.

Le Dakar, c’est simple comme un coup de fil !

 Début octobre. Rallye du Maroc, répétition générale du Dakar. « C’est le coup de fil le plus improbable de ma vie » sourit Bernard Piallat, team-manager de l’écurie PH Sport. « Nous étions au prologue du rallye du Maroc. Et là, Sébastien Loeb m’annonce qu’il veut faire le Dakar! C’était Noël avant l’heure! On n’imaginait pas le revoir sur le Dakar.  Forcément, j’ai répondu OK ! » Avec deux buggys confiés à Harry Hunt et Pierre Lachaume, l’écurie de Langres affiche déjà complet pour janvier. Mais quand un nonuple champion du monde vous appelle pour faire le Dakar, on trouve vite LA solution !

Sébastien Loeb et Daniel Elena sur le Dakar 2018

La Peugeot de Sébastien Loeb
La Peugeot de Sébastien Loeb © DR

La solution se trouve du coté d’Abu Dhabi…Khalid Al Qassimi, pilote habituel de PH Sport (6è en 2018), a fait récemment l’acquisition de 2 châssis 3008. Forfait cette année pour raisons personnelles, l’emirati met à disposition de Sébastien Loeb l’une de ces voitures. Une ex-Peugeot officielle, version 2018. Affaire conclue! Une séance d’essais est programmée à Dubaï début décembre, avec Daniel Elena, toujours partant ! « On a décidé de repartir quand même, finalement ! » précise Loeb.

L'arbitre idéal entre Toyota et Mini

« On est avant tout là pour le plaisir. On a quand même gardé de bons souvenirs. On n’en a pas que des bons (sourire), mais ça reste une aventure sympa à partager. Pour l’instant, c’est çà. Pour le reste, je ne connais pas la suite de ma saison… » Après l’arrêt brutal du programme Peugeot en championnat du Monde de rallycross, on pensait Loeb sur le sable, sans volant. On se préparait à un duel Toyota/Mini. Avec l’alsacien, on ne pouvait pas trouver meilleur arbitre !

Gaël Robic

France tv sport francetvsport